Le football a commencé comme sport de démonstration aux Jeux Olympiques, en 1900 et 1904. Le premier Tournoi Olympique de Football a lieu quatre ans plus tard à Londres, sous l'égide de la Football Association anglaise et de la FIFA. Le règlement de la compétition établit clairement l'équilibre des pouvoirs entre les deux organismes : "La compétition sera placée sous le contrôle et l'autorité du conseil de la Football Association (Angleterre)... [et] sera disputée conformément aux Lois du Jeu promulguées par la Football Association (Angleterre) et acceptées par la Fédération Internationale de Football Association".

Le Congrès de Vienne organisé en 1908 est largement dominé par les questions politiques. Si l'admission de la Norvège et de la Finlande au sein de la FIFA ne pose aucune difficulté, les candidatures de l'Écosse et de l'Irlande du Nord donnent lieu à des débats enflammés.

Peu de temps après, les quatre associations britanniques rejoignent finalement la FIFA. L'Écosse et le Pays de Galles sont admis en 1910 ; l'Irlande du Nord leur emboîte le pas douze mois plus tard.

Il y a cent ans, le Congrès de la FIFA décide de mettre en place des matches internationaux "A". En tout, vingt-trois rencontres ont lieu au cours de la saison 1908/09. La Hongrie et l'Allemagne sont les plus actives et disputent sept rencontres chacune. À l'inverse, la Finlande et la Norvège se contentent d'une seule sortie. Un siècle plus tard, les choses ont bien changé. En 2007, 932 matches internationaux "A" sont organisés chez les hommes et 446 chez les femmes. L'Arabie Saoudite est l'équipe la plus sollicitée, avec 22 parties.