L'IFAB est l'organe universel en charge des modifications des Lois du Jeux (LoG) de football association. Ses objectifs consistent à protéger, compiler et améliorer les LoG telles qu'appliquées dans le cadre du football mondial régi par la FIFA. Dans ce contexte, l'IFAB doit notamment veiller à ce que les Lois du Jeu soient respectées uniformément partout dans le monde afin que le football soit pratiqué de manière cohérente, ce qui suppose un contrôle rigoureux. 

Si l'IFAB réunit les quatre associations membres britanniques (Angleterre, Écosse, Pays de Galles et Irlande du Nord) et la FIFA, toute association membre ou confédération peut proposer un amendement aux LoG via l'un des membres de l'IFAB. 

Les suggestions ou les modifications des Lois du Jeux, les demandes d'expérimentation sur les Lois du Jeux et tout autre sujet appelé à être débattu lors de la prochaine Assemblée Générale Annuelle (AGM) doit être soumis par écrit au Secrétaire de l'IFAB (secretary@theifab.com), le 1er novembre de l'année précédente au plus tard. Pour qu'un amendement aux Lois du Jeux soit validé en AGM, il lui faut recueillir une majorité des trois-quarts des votants présents. Les associations membres britanniques ont une voix chacune, la FIFA en a quatre.

Récente réforme de l'IFAB
Débutée en 2012, la procédure de réforme de l'IFAB a donné lieu à un examen approfondi des activités, des pratiques et de l'organisation de l'IFAB. Lors de la 127e AGM du 2 mars 2013, l'IFAB a officiellement accepté la formation de deux groupes consultatifs : le groupe technique consultatif et le groupe consultatif pour le football, qui rassemblent des acteurs de tous les horizons du monde du football. Cette décision marque le début de la procédure de réforme de l'IFAB, conclue le 13 janvier 2014 après 14 mois d'un travail minutieux à l'issue duquel l'IFAB s'est déclaré en tant qu'association autonome soumise au droit suisse et a approuvé ses propres statuts. 

Si la composition de l'IFAB reste inchangée (elle comprend toujours les quatre associations membre britanniques et la FIFA), les deux nouveaux groupes consultatifs conçus pour améliorer le processus de décision et promouvoir une approche plus dynamique réunissent des représentants des quatre coins du monde, porteurs de nouvelles idées. Pour plus de transparence, de responsabilité et de disponibilité, un secrétariat exécutif dirigé par le Secrétaire de l'IFAB a été mis en place. Celui-ci dépend directement du conseil d'administration.

L'Assemblée Générale Annuelle (AGM)
L'Assemblée Générale ordinaire, l'AGM, a lieu en février ou en mars en Angleterre, en Écosse, au Pays de Galle ou en Irlande du Nord selon une stricte rotation. Les années de Coupe du Monde de la FIFA™, la réunion a lieu dans une ville choisie par la FIFA (généralement Zurich). Les décisions prises lors de l'AGM concernant d'éventuelles modifications des Lois du Jeu engagent les confédérations et les associations membres à compter du 1er juin suivant. Les confédérations ou les associations membres dont la saison n'est pas terminée au 1er juin peuvent repousser l'application desdites modifications jusqu'à la fin de la compétition ou au début de la saison suivante. Aucune confédération ou association membre ne peut modifier les Lois du Jeu sans l'accord de l'IFAB. 

Réunion de Travail Annuelle (ABM)
Organisée au mois de novembre précédant l'AGM, l'ABM est une réunion préparatoire à l'AGM. Les questions générales soumises au conseil d'administration par n'importe quelle confédération continentale ou l'une des 209 associations membres de la FIFA peuvent être étudiées lors de l'ABM et même faire l'objet de décisions. Toutefois, l'ABM n'a pas le pouvoir de modifier les Lois du Jeu. Les éventuels amendements sont inscrits (ou non) à l'ordre du jour et feront l'objet d'une discussion et d'un vote durant la prochaine AGM. 

Histoire
L'IFAB se réunit pour la première fois le 2 juin 1886, en présence de deux représentants de chacune des quatre associations de football britanniques (Angleterre, Écosse, Pays de Galles et Irlande du Nord), à l'instigation de la FA anglaise. Consciente de la nécessité d'harmoniser les critères du règlement à une époque où il n'était pas le même suivant le pays où se disputait le match, l'IFAB devient le gardien des Lois du Jeu et se fixe pour objectif de préserver, de superviser, d'étudier et, le cas échéant, de modifier les Lois du Jeu. 

Le football connaît un succès mondial au cours des années suivantes et, en 1904, sept pays se retrouvent à Paris pour créer la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Dès 1906, la FA rejoint la FIFA et en 1913, la FIFA devient membre de l'IFAB.

Les Lois du Jeu
Depuis la création du premier règlement en 1863, le hors-jeu est sans doute la loi la plus conflictuelle. À l'époque, tout joueur situé au-devant du ballon était considéré hors-jeu. À la fin des années 1860, la FA édicte la règle dite "des trois joueurs" (pour ne pas être hors-jeu un attaquant doit avoir au moins trois défenseurs devant lui). Cette innovation permet au jeu de continuer à se développer. En 1925, la loi est amendée et le nombre de joueurs ramené à deux.

La surface de but fait son apparition en 1869, suivie par les corners en 1872. Le premier penalty a été sifflé en 1891 mais jusqu'en 1902, ils pouvaient être tirés depuis n'importe quel point situé à 11 mètres du but.

Le nombre de buts augmente à partir de 1912, suite à la décision d'interdire aux gardiens de but de prendre le ballon à la main hors de la surface de réparation. En 1920, les hors-jeux consécutifs à une touche sont annulés.

Lentement mais sûrement,  l'IFAB fait évoluer le jeu et la mentalité de ceux qui le pratiquent et le regardent. L'interdiction faite aux gardiens après la Coupe du Monde de la FIFA 1990™ de prendre à la main une passe en retrait volontaire ou la décision de 1998 de sanctionner d'un carton rouge le tacle par derrière en sont de bons exemples.

En 2010, c'est encore l'IFAB qui décide, durant son ABM, de reconsidérer l'introduction de la technologie sur la ligne de but dans les Lois du Jeu. Après deux ans de tests intensifs et la conception d'une procédure de licence très stricte, l'IFAB prend une décision historique en approuvant le principe de l'utilisation de la technologie sur la ligne de but en juillet 2012.

L'IFAB a également pris une autre décision importante en autorisant (temporairement, pour une période d'essai) le port du foulard.

De plus amples informations sur l'IFAB seront bientôt disponibles (sur www.theifab.com), notamment une description complète de l'IFAB et de son administration, les Lois du Jeu et toute autre documentation ou communication officielle.