Les chances de survie des footballeurs du monde entier en cas d'arrêt cardiaque en plein match de football vont être considérablement améliorées après l'annonce suivante faite ce 31 mai 2013 : les nouveaux sacs médicaux d'urgence de la FIFA (FMEB) vont être mis à la disposition des 209 Associations membres de la FIFA.

Lors de sa présentation du sac à dos devant les délégués du congrès, le professeur Jiří Dvořák, Médecin en chef de la FIFA, a expliqué que le personnel médical prêt à intervenir au bord des terrains serait formé afin d'être en mesure d'utiliser cette technologie qui peut sauver des vies. L'élément essentiel du sac médical est le défibrillateur externe automatique, facilement visible dans la pochette transparente à l'avant du sac. Ce dispositif portable est à même de diagnostiquer immédiatement un problème cardiaque et la défibrillation peut être déclenchée si les battements du cœur paraissent faibles, irréguliers ou s'ils ont cessé. Le sac contient également une vidéo éducative et un kit médical d'urgence.

"L'utilisation des défibrillateurs à l'échelle mondiale est l'une des plus hautes priorités de la FIFA dans sa lutte contre les arrêts cardiaques sur le terrain", a expliqué Michel d'Hooghe, Président de la Commission Médicale de la FIFA. À quoi le professeur Dvořák a ajouté : "La haute technicité de l'équipement inclus dans chacun de ces sacs est la norme et c'est aussi une première dans le monde du sport. Nous espérons que les sacs médicaux d'urgence de la FIFA inciteront les autres fédérations sportives à adopter leurs propres sacs de sécurité".

C'est dans la plus grande émotion que les délégués du congrès ont écouté l'évocation du dixième anniversaire du décès de Marc-Vivien Foé. Le milieu de terrain international camerounais avait succombé à un arrêt cardiaque sur la pelouse, à l'âge de 28 ans, lors d'une rencontre de Coupe des Confédérations de la FIFA en France, à Lyon. Plus récemment, en mars 2012, Fabrice Muamba avait été victime d'un arrêt cardiaque lors d'un match de FA Cup. Son cœur avait cessé de battre pendant plus d'une heure, mais le footballeur anglais d'origine congolaise avait survécu, en partie grâce à l'intervention rapide des médecins, qui avaient utilisé un défibrillateur sur la ligne de touche.

Intervenir efficacement
Au cours de la décennie qui a suivi le décès de Foé, le Centre d'Évaluation et de Recherche Médicale de la FIFA (F-MARC) a œuvré en collaboration avec les plus grands spécialistes mondiaux de médecine sportive pour mettre au point de nouvelles mesures qui permettent d'intervenir efficacement en cas d'arrêt cardiaque. Aujourd'hui, des examens médicaux sont effectués avant toutes les compétitions de la FIFA. Tous les joueurs et les arbitres y sont soumis et l'on peut ainsi détecter une prédisposition à un éventuel problème cardiaque. Le F-MARC a également développé des programmes éducatifs pour les médecins sportifs, les infirmiers et le personnel médical présent au bord des terrains pour que toutes ces personnes puissent intervenir immédiatement et opportunément, en cas d'arrêt cardiaque, dans les minutes qui suivent l'accident.

Ce kit médical potentiellement sauveur de vie est contenu dans un sac choisi par l'équipe du F-MARC, qui a effectué des recherches intensives afin de mettre au point le modèle le plus résistant pour les sacs médicaux d'urgence de la FIFA. Un modèle de sac similaire est actuellement utilisé par les armées américaine et sud-africaine.

Envoyés à chacune des 209 Associations membres de la FIFA, les sacs médicaux d'urgence de la FIFA seront également présents au bord des pelouses de tous les stades accueillant des matches de la Coupe des Confédérations de la FIFA en juin 2013, grâce au soutien du sponsor de la Coupe du Monde de la FIFA, Johnson & Johnson.