Les travaux de démantèlement de la Haus zur Enge étant terminés, la construction du Musée du Football Mondial de la FIFA peut enfin commencer. Tous les permis ont été délivrés et le musée consacré à toutes les facettes du monde du football pourra donc ouvrir ses portes au début de l'année 2016. Ce "monde d'expériences" interactif et multimédia montrera comment le football influence le monde et notre vie de tous les jours. L'extraordinaire histoire de la FIFA et l'expérience unique de la Coupe du Monde de la FIFA™ constituent également deux aspects importants de cette exposition.

Parallèlement, le Musée de la FIFA prend forme sur le plan opérationnel, avec la nomination de Martin Schlatter au poste de directeur exécutif de FIFA Museum AG au milieu du mois d'avril. Originaire de Schaffhouse, le dirigeant de 48 ans a récemment occupé les fonctions de premier vice-président et chef du marketing global chez Wrigley, le géant américain de la confection. M. Schlatter a également été directeur des ventes et du marketing en Suisse, chez Lindt & Sprüngli, et directeur marketing de différents départements de la société Procter & Gamble.

Le musée a aussi vocation à devenir un lieu de rencontre et de débat pour tous les membres de la famille du football : les fans, les clubs, les associations, les amis et les fournisseurs, les partenaires ou encore les sponsors. La FIFA a choisi le bureau d'étude TRIAD Projektgesellschaft mbH, une entreprise établie à Berlin, pour gérer la mise en place du musée. Depuis 1994, cette société a imaginé plusieurs expositions et pavillons primés, des stands d'exposition, des univers, des films, des événements et des conférences consacrés aux marques, des messages et des thèmes complexes, conçus pour laisser une impression durable.

En novembre 2013, les responsables de la construction de la Ville de Zurich ont donné à la FIFA la permission de développer ce projet, sous conditions. Pour compenser l'augmentation prévisible du trafic, un nouveau concept a dû être proposé avant le début des travaux de construction. Celui-ci a été développé conjointement avec les autorités municipales, qui ont donc validé le projet. En plus de l'espace consacré à l'exposition, les étages supérieurs abriteront des bureaux pour 136 postes de travail et 34 appartements.