Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a rendu compte cette semaine au Conseil de la FIFA des mesures concrètes prises par l’administration de la FIFA pour s’attaquer aux questions relatives à la gouvernance et aux contrôles financiers de l’organisation.

Il a indiqué qu’un certain nombre d’initiatives ont été finalisées et que d’autres sont encore en cours, et ce dans trois domaines liés à la Coupe du Monde de la FIFA™ – la billetterie, la structure du Comité Organisateur Local pour les opérations événementielles et la procédure de candidature – ainsi que dans les procédures par lesquelles la FIFA s’engage avec ses partenaires commerciaux et distribue les fonds de développement du football à ses associations membres.

Le Président Infantino a également abordé les mesures prises pour s’attaquer à deux dossiers internes concernant les abus liés aux salaires et indemnités, et les abus liés aux dépenses de l’administration.

"Ces problèmes sont graves, et par des actions rapides et efficaces, nous sommes en mesure de présenter des résultats", a indiqué le Président de la FIFA. "Il reste encore beaucoup à faire pour que la FIFA devienne une organisation plus forte et mette en œuvre les réformes approuvées par le Congrès, mais nous sommes fiers de ce que nous avons pu déjà accomplir."

Pour le Président Infantino, il s’agissait de faire en sorte que les processus décisionnels financiers et opérationnels demeurent la prérogative de l’administration – et non pas du Conseil –, mais aussi d’instaurer des mécanismes de contrôle financier plus forts et un benchmarking des mécanismes existants plus sophistiqué, ou encore d’améliorer la supervision des flux monétaires et la rationalisation des structures internes pour gagner en transparence.

Il a par ailleurs détaillé le travail effectué par l’administration au niveau du football, notamment l’augmentation des fonds de développement investis dans les associations membres de la FIFA pour garantir l’essor planétaire du football ; il a également détaillé l’engagement renouvelé et renforcé en faveur du football féminin et la nouvelle direction en charge du football et du développement technique, sans oublier les discussions en cours au sujet du rôle de la technologie dans le football de demain.

Le Conseil a été informé des dossiers suivants :

Billetterie de la Coupe du Monde de la FIFA™

Finalisé :

· Renforcement du contrôle de la FIFA, droits d’approbation et d’audit avec une agence de billetterie externe déjà contractée pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™.

En cours :

· Établissement d’un nouveau modèle de billetterie transparent incluant un contrôle – et potentiellement des opérations – renforcés en interne applicable après Russie 2018 (débutant fin 2018).

· Discussions sur un nouveau modèle de billetterie et davantage de coopération avec les confédérations pour générer des économies d’échelle et accroître l’efficience.

Comité Organisateur Local de la Coupe du Monde de la FIFA™ (COL)

Finalisé :

· Rationalisation de la structure interne pour veiller à ce que l’administration de la FIFA dispose d’une vue d’ensemble (et finale) de toutes les dépenses liées à la Coupe du Monde de la FIFA™.

· Benchmarking des coûts opérationnels incluant des comparaisons avec l’UEFA et d’autres organisations sportives internationales.

En cours :

· Transparence et contrôle entièrement centralisé des flux monétaires liés aux contributions et dépenses du COL, ainsi qu’aux dépenses de la FIFA pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™.

· Nouvelle structure en cours d’analyse pour les Coupes du Monde à compter de 2022, permettant un contrôle total par la FIFA de l’ensemble des flux monétaires.

· Discussion concernant l’adoption potentielle d’un nouveau modèle opérationnel pour les compétitions et l’instauration d’une coopération accrue avec les confédérations, générant des économies d’échelle.

Procédure de candidature pour la Coupe du Monde de la FIFA™

Finalisé :

· Le Congrès de la FIFA – et non plus le Conseil de la FIFA – désigne le(s) pays organisateur(s).

En cours :

· Établissement d’une procédure de candidature transparente impliquant un vaste processus de consultation (prêt pour 2017).

· Les candidats qui, sur la base de critères objectifs, ne rempliront pas les exigences techniques seraient exclus par l’administration et non pas par le Conseil de la FIFA.

Distribution des fonds de développement du football

Finalisé :

· Un nouveau programme de développement du football (Forward) est en place : tous les fonds de développement seront distribués/investis par le biais d’un seul et unique programme régi par un règlement clair et transparent établissant les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier des fonds.

o Il existait auparavant dix programmes et six règlements différents, ce qui rendait extrêmement difficile d’avoir une vue d’ensemble transparente des différents fonds dont bénéficiaient les associations membres.

· Des exigences et mécanismes de contrôle nettement plus stricts que par le passé permettront de surveiller l’utilisation des fonds par les associations membres.

· Pour les montants supérieurs à 300 000 dollars (US), les décisions relatives à la distribution des fonds ne sont pas prises par le Conseil de la FIFA mais par la Commission de Développement de la FIFA, qui se compose dorénavant de 50% de membres indépendants ; pour les montants inférieurs, les décisions sont prises par l’administration de la FIFA.

Contrats commerciaux

Finalisé :

· Les décisions sur tous les contrats commerciaux sont prises par l’administration de la FIFA et non pas par le Conseil de la FIFA.

En cours :

· Systématisation des appels d’offres pour tous les contrats de diffusion.

· Un modèle impliquant l’externalisation des activités de ventes est en cours d’analyse afin d’établir s’il offre davantage de garanties de transparence par rapport aux activités menées en interne (décision stratégique d’ici à 2017).

· Modernisation de l’ensemble du modèle commercial afin de dynamiser la coopération avec les confédérations et de créer de économies d’échelle.

Salaires, bonus et autres avantages

Finalisé :

· Publication des salaires et autres détails concernant les hauts dirigeants.

En cours :

· Établissement d’une nouvelle politique de rémunération empêchant les abus.

· Redéfinition des avantages dont bénéficient les membres du Conseil et des commissions permanentes de la FIFA.

Dépenses administratives d’ordre général

Finalisé :

· Recrutement d’un nouveau directeur Conformité

· Recrutement d’un nouveau directeur financier

· Désignation d’un nouveau président de la Commission d’Audit et de Conformité

· Établissement d’une nouvelle Sous-commission de Rémunération

· Présence d’au moins 50% de membres indépendants au sein de la Commission des Finances

· Désignation d’une nouvelle entreprise d’audit externe

En cours :

· Audit judiciaire et financier

· Établissement de procédures budgétaires et comptables claires et transparentes

· Systématisation des appels d’offre pour tous les prestataires

· Contrôles systématiques pour prévenir les conflits d’intérêts

Le Président Infantino a aussi abordé le travail – finalisé ou en cours – visant à renforcer le football :

Football et développement du football

Finalisé :

· Injection directe d’1,4 milliard de dollars (US) dans des projets de développement du football pour le cycle quadriennal actuel – soit plus de quatre fois plus que par le passé.

· Renforcement de l’accent mis sur le football féminin avec la création d’une division du football féminin.

· Augmentation de la diversité (en termes de sexe comme de représentation géographique) au sein des commissions permanentes et de l’administration de la FIFA.

· Création d’une structure dûment tournée vers le football au sein de l’administration avec le recrutement de Zvonimir Boban au poste de Secrétaire Général adjoint (football) et de Marco van Basten au poste de directeur du Développement technique.

· Renforcement de l’implication des associations membres et autres parties prenantes grâce à l’instauration des Sommets exécutifs du football et à la création de la Commission des Acteurs du Football.

En cours :

· Discussions sur le recours à la technologie et sur la modernisation du football, et approbation notamment des tests avec arbitre assistant vidéo.

· Implication accrue des plus grands noms du football – via le projet de l’équipe des FIFA Legends – pour contribuer à fédérer et susciter l’intérêt du public.