En amont du 66ème Congrès de la FIFA à Mexico, le Conseil de la FIFA – organe stratégique et de supervision qui définit la vision de la FIFA et du football mondial – a tenu hier et aujourd’hui sa toute première séance. Le Président de la FIFA a ouvert la séance en présentant un rapport complet sur ses activités depuis la séance du Comité Exécutif de la FIFA en mars dernier, évoquant notamment ses visites dans plusieurs associations membres et ses rencontres avec divers affiliés commerciaux de la FIFA. 

Concernant la procédure de candidature pour la Coupe du Monde de la FIFA 2026™, le Conseil a décidé d’opter pour une procédure en quatre temps comme suit : nouvelle phase stratégique et de consultation (mai 2016 – mai 2017) ; procédure de préparation du dossier de candidature renforcée (juin 2017 – décembre 2018), examen des candidatures (janvier 2019 – février 2020) ; décision (mai 2020).

La première phase mettra l’accent sur quatre éléments : 

  • intégration d’exigences relatives au respect des droits de l’homme, à la gestion durable de l’événement et à la protection de l’environnement dans la procédure de candidature ;
  • principe d’exclusion des candidatures ne remplissant pas les exigences techniques ;
  • révision de l’actuelle approche relative aux candidatures conjointes ; 
  • nombre d’équipes ; 

La phase de consultation se terminera donc en mai 2017 et la décision concernant le nombre d’équipes, le format et les confédérations éligibles pour accueillir l’événement devrait être prise en octobre 2016.

Conformément aux Statuts de la FIFA et sur la base de la récente décision du TAS, le Conseil de la FIFA a accepté de modifier l’ordre du jour du 66ème Congrès de la FIFA afin d’y inclure au point 15.2 la demande d’admission de la Fédération de Football de Gibraltar. Le point 15.1 portera quant à lui sur l’admission de la Fédération Kosovare de Football. Le Conseil recommande au Congrès d’accepter les demandes des fédérations du Kosovo et de Gibraltar, qui deviendraient ainsi les 210ème et 211ème associations membres de la FIFA. La séance a également débouché sur la décision que les deux associations pourront – sous réserve que leur admission soit approuvée par le Congrès – participer aux qualifications pour la Coupe du Monde la FIFA 2018™. L’UEFA sera alors chargée de définir les modalités de leur intégration à la compétition préliminaire.

Par ailleurs, le Conseil a également approuvé les amendements au Règlement de Gouvernance, et plus spécifiquement ceux concernant une meilleure définition du terme "indépendance", des précisions sur l’éventuel format de la conférence annuelle des associations, l’ajout d’éléments supplémentaires relatifs à l’égalité des sexes, ainsi qu’une définition plus précise des responsabilités de la Commission d’Organisation des Compétitions de la FIFA. Le Règlement de Gouvernance révisé sera disponible d’ici peu sur FIFA.com.

La Commission d’Audit et de Conformité a fourni un rapport détaillé, indiquant être satisfaite des amendements au Règlement de Gouvernance. Les procédures pour la nomination des membres des commissions permanentes, les propositions pour l’élection aux fonctions de président(e) et membres de la Commission de Gouvernance ainsi que d’autres sujets seront débattus lors d’une séance complémentaire du Conseil qui aura lieu le vendredi 13 mai avant le Congrès de la FIFA. 

Le Conseil a également décidé que les confédérations ainsi que les associations membres devront proposer des candidats pour siéger au sein des commissions permanentes d’ici au 31 juillet 2016, lesquels devront ensuite se soumettre à un contrôle d’éligibilité. 

En outre, le Conseil a également exprimé son soutien en faveur du nouveau programme de développement proposé – et du règlement qui l’accompagne , qui seront présentés par le Président de la FIFA lors du Congrès de vendredi.

Parmi les autres décisions prises lors de la séance figurent :

La prochaine séance ordinaire du Conseil de la FIFA, lequel sera alors au complet, se tiendra les 13 et 14 octobre à Zurich. Conformément aux Statuts de la FIFA et au Règlement de Gouvernance, la date limite pour l’élection des membres restants du Conseil est le 30 septembre 2016. 

  • Octroi de fonds de solidarité – USD 500 000 – à l’Équateur après que le pays a été touché par un tremblement de terre en avril dernier. Les fonds devront être utilisés pour la rénovation et la reconstruction d’infrastructures de football dans les régions touchées.
  • Désignation de l’Uruguay comme pays organisateur de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018 (20 novembre – 13 décembre).
  • Conformément à l’art. 38 des Statuts de la FIFA, la Fédération Béninoise de Football a été suspendue avec effet immédiat en raison de l’injonction prononcée à son égard par un tribunal local et qui empêche la tenue d’une élection.
  • Vote du Congrès pour la confirmation des suspensions des fédérations indonésienne, koweïtienne et béninoise de football. 
  • Ratification de la décision du Comité d’Urgence de ne pas mettre en œuvre la suspension de la Fédération Grecque de Football après la reprise de la Coupe de Grèce. 
  • Autorisation de permettre au club néo-zélandais de Wellington Phoenix de participer à la A-League australienne pour les quatre prochaines saisons – de la saison 2016-2017 à la saison 2020-2021.
  • Ratification de la décision du Bureau du Conseil de désigner un comité de normalisation chargé de gérer les affaires courantes de la Fédération Guinéenne de Football.
  • Avancement d’une journée des dates de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Émirats arabes unis 2017 – du 6 au 16 décembre.