Les 211 associations membres de la FIFA se sont réunies ce jeudi 11 mai 2017 à Manama (Bahreïn) à l’occasion du 67ème Congrès de la FIFA. L’organe suprême de l’organisation a pris plusieurs décisions d’importance, validant notamment les rapports concernant les activités de la FIFA en 2016 et, surtout, convenant de la marche à suivre pour l’avenir de la FIFA.

Le Congrès a ainsi ratifié les prochaines étapes de la procédure de candidature visant à choisir le ou les pays hôte(s) de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™. À la suite de l’approbation des critères de candidature par le Conseil de la FIFA le 9 mai dernier, le Congrès de la FIFA a accepté avec 93% des suffrages valablement exprimés l’établissement d’un délai de trois mois – soit jusqu’au 11 août 2017 – afin que les associations membres de la CAF, de la CONCACAF, de la CONMEBOL et de l’OFC puissent faire part, le cas échéant, de leur intérêt quant à l’organisation de la compétition. Le 68ème Congrès de la FIFA – qui se tiendra le 13 juin 2018 à Moscou, à la veille du match d’ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ – décidera alors si l’une des candidatures peut être retenue et si le(s) pays hôte(s) de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™ peut ou peuvent être désigné(s).

Les termes de la motion approuvée sont les suivants :

"Sur la base du règlement spécifique que le Conseil élaborera, le secrétariat général de la FIFA établira une procédure de candidature dans le cadre de laquelle les associations membres de la CAF, la CONCACAF, la CONMEBOL et l’OFC pourront, jusqu’au 11 août 2017, faire part de leur intérêt à se porter candidates pour l’organisation de la compétition finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™. Le 68ème Congrès de la FIFA se prononcera ensuite sur le choix de la ou des association(s) hôte(s) candidate(s).

Si le 68ème Congrès de la FIFA décide de ne retenir aucune candidature, le secrétariat général de la FIFA invitera alors les autres associations membres – y compris celles de l’AFC et de l’UEFA, mais pas celles qui auront déjà présenté leur candidature – à soumettre leur candidature pour l’organisation de la compétition finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™."

Autres principales décisions :

  • Élection des membres de la Commission d’Audit et de Conformité, de la Commission de Gouvernance et des organes juridictionnels de la FIFA. Les personnes concernées ont été élues pour un mandat de quatre ans, effectif dès à présent. 
  • Approbation du budget détaillé 2018, qui prévoit un investissement total de USD 2,899 milliards – dont 91% seront consacrés à des activités liées au football et notamment à l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2018™.
  • Le 67ème Congrès de la FIFA a suivi la proposition du Conseil de la FIFA concernant la requête formulée par la Fédération Palestinienne de Football – "Demande de reconnaissance officielle du droit de la Fédération Palestinienne de Football à disposer de tous ses droits tels que décrits dans les Statuts de la FIFA ". Le Congrès de la FIFA a ainsi approuvé, avec 73% des suffrages valablement exprimés, la proposition suivante : "Considérant que le sujet n’appartient pas au champ de compétences du Congrès de la FIFA mais du Conseil de la FIFA, que le rapport final du comité de surveillance de la FIFA Israël-Palestine n’est pas encore prêt et que plus de temps est nécessaire afin d’évaluer la situation et de prendre une décision, le Conseil propose au Congrès de ne procéder à aucun vote concernant la demande de la Fédération Palestinienne de Football et de donner au Conseil jusqu’à la fin du mois de mars 2018 pour prendre une décision sur le sujet". Néanmoins, le Conseil s’est engagé à rendre sa décision dès sa prochaine séance, le 27 octobre 2017.