Adoptée par le Conseil de la FIFA en mai 2017, une nouvelle et importante politique en matière de droits de l’homme vient d’être publiée par la FIFA. Ce document concrétise l’article 3 des Statuts de la FIFA, selon lequel "la FIFA s’engage à respecter tous les droits de l’homme internationalement reconnus et mettra tout en œuvre pour promouvoir la protection de ces droits". Cette politique précise et renforce l’engagement de la FIFA en faveur des droits de l’homme et sera destinée à orienter le travail de la FIFA en matière de droits de l’homme.

La politique des droits de l’homme de la FIFA a été développée par l’administration de la FIFA en collaboration avec le Comité Exécutif de la FIFA. Ce document a été examiné par le Conseil consultatif des droits de l’homme de la FIFA, ainsi que par divers intervenants externes émanant d’organisations internationales, d’organismes syndicaux, de la société civile, du monde universitaire et des affiliés commerciaux de la FIFA. Il est conforme aux Principes directeurs de l’ONU relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, à savoir, les normes internationales faisant autorité en la matière élaborées par le professeur Ruggie.

La publication de la politique des droits de l’homme de la FIFA s’accompagne d’un Rapport d’activité mis à jour relatif au travail de la FIFA en matière de droits de l’homme. Ce rapport concerne en particulier les activités de la FIFA menées au cours de la première année suivant l’entrée en vigueur de l’engagement statutaire de la FIFA en faveur des droits de l’homme, pris en avril 2016.

Voici quelques-unes des principales réalisations soulignées dans le rapport d’activité :

- le développement et l’approbation de la politique des droits de l’homme de la FIFA ;

- le système de surveillance antidiscrimination de la FIFA dans le cadre des matches de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ et la Coupe des Confédérations, Russie 2017 ;

- les mécanismes de surveillance et d’application des droits des travailleurs sur les sites de construction des stades des Coupes du Monde de la FIFA, Russie 2018™ et Qatar 2022™, élaborés en concertation avec l’Internationale des travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) ;

- la création du Conseil consultatif des droits de l’homme, composé d’experts émanant du système des Nations Unies, de la sphère syndicale, de la société civile et des affiliés commerciaux de la FIFA.