• Le Président de la FIFA Gianni Infantino s'est rendu au Conseil de l'Europe le 10 janvier * Mémorandum d'entente entre la FIFA et le Conseil de l'Europe * Ce nouveau partenariat s'intègre dans le programme FIFA 2.0 : Une vision pour l'avenir du football

Le Président de la FIFA Gianni Infantino et le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe Thorbjørn Jagland se sont rencontrés ce mercredi 10 janvier à Strasbourg afin de discuter de la façon de mieux promouvoir les droits de l'homme dans le sport. Le Président de la FIFA avait auparavant échangé avec le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe.

Le Secrétaire Général Jagland et le Président Infantino ont souligné l'importance des conventions sportives du Conseil de l'Europe pour la protection des droits de l'homme dans le sport avec une attention marquée sur :

  • la convention contre le dopage
  • la convention sur la manipulation des compétitions sportives
  • la récente convention sur une approche intégrée de la sûreté, de la sécurité et des services lors des matches de football.

    Le Président de la FIFA a souligné le fait que les Statuts de la FIFA, qui ont été confirmés il y a près de deux ans, permettent plus de transparence, de responsabilité et une réforme de plus grande ampleur de l'organe directeur du football mondial. Il a également présenté le travail que l'organisation a accompli pour atteindre un certain nombre d'objectifs plus globaux, allant notamment de l'augmentation de la diversité des genres à la facilitation du dialogue avec les différentes parties prenantes du football.

    Le Secrétaire Général Jagland et le Président Infantino ont convenu de commencer à travailler sur un Mémorandum d'entente entre la FIFA et le Conseil de l'Europe, qui devrait détailler les domaines de coopération entre les deux organisations. L'objectif est que ce Mémorandum soit prêt à être ratifié d'ici la fin de l'année 2018.

Déclarations *"Il me semble évident que la FIFA et le Conseil de l'Europe ont de nombreux objectifs communs. La bonne gouvernance, le respect des droits de l'homme et une position ferme contre le dopage, la manipulation des matches et la violence sont des grandes priorités de l'instance dirigeante du football mondial" - *Gianni Infantino, Président de la FIFA

"La portée de nos conventions sportives dépasse l'Europe et de nombreux autres pays ont exprimé l'intérêt de les rejoindre. Une coopération plus étroite avec la FIFA aidera à promouvoir le respect des droits de l'homme dans le sport, à la fois en Europe et dans le monde. Je suis également satisfait que la FIFA veuille travailler avec nous au sujet de la gouvernance. Le rôle du sport dans notre société ­– pour favoriser l'intégration par exemple – ne peut pas être sous-estimé. Une bonne gouvernance aidera à faire en sorte que les bénéfices du sport puissent profiter à tous" - Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe

Articles recommandés