En cette froide journée de janvier, il pleut à verse sur Amsterdam, mais cela n'empêche pas Marco van Basten de se rendre au Rijksmuseum. L’ancien international néerlandais, aujourd’hui directeur du développement technique de la FIFA,  est chez lui dans la capitale néerlandaise, qui accueille le cinquième sommet du football de la FIFA.

Le Néerlandais y a vécu quelques-uns des plus grands moments de sa carrière. Alors âgé de 18 ans, il quitte Utrecht en 1982 pour rejoindre l’Ajax Amsterdam, qui a connu son heure de gloire dans les années 70 avant d'être progressivement relégué au second rang sur la scène européenne. L’Ajax connaît une renaissance sous l’impulsion de Marco van Basten en remportant la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe en 1987. "L’Ajax est le club le plus populaire des Pays-Bas et possède une tradition unique. Ce triomphe reste un moment exceptionnel dans son histoire", raconte l'ancien attaquant, auteur du but décisif en finale.

Forte de ce riche passé, la ville d’Amsterdam était la candidate idéale pour accueillir le cinquième sommet du football de la FIFA pour l’exercice 2017/18. En tout, 21 associations membres sont réunies aux Pays-Bas pour évoquer l’avenir du beau jeu. "C’est important de se parler. Ces rendez-vous sont l’occasion de discuter de nos problèmes et de chercher ensemble des solutions", poursuit van Basten.

S’attaquer aux sujets épineux n’est pas toujours chose facile, ce dont le Néerlandais est le premier à convenir : "La FIFA compte 211 associations membres, qui n’ont pas toutes les mêmes besoins. Ce n’est qu’en travaillant main dans la main et en intégrant l’ensemble des points de vue que nous obtiendrons le meilleur pour le football".

*La passion en commun *C’est précisément dans cette optique que le Président Gianni Infantino a lancé ces sommets du football, en 2016. Chacune de ces réunions permet de mettre en avant les intérêts des pays et de coordonner les demandes. Car, malgré leurs différences, les associations membres ont toutes une chose en commun : leur passion pour le football.

Marco van Basten a donc tout lieu de se réjouir du sommet qui se tient actuellement dans son pays. Le programme Forward de la FIFA et l’avenir des compétitions de jeunes et féminines figurent notamment au menu des discussions. Il sait aussi mieux que quiconque à quel point le football peut rassembler et quelles émotions il peut susciter.

Le meilleur exemple est d'ailleurs son but incroyable en finale de l’UEFA EURO 1988. Les Pays-Bas avaient remporté le titre et van Basten avait été élu meilleur buteur du tournoi. De retour chez elle l’équipe avait fêté son triomphe devant des milliers de supporters en délire à Amsterdam.

Articles recommandés