Un joueur péruvien provisoirement suspendu pour substance interdite
© Getty Images

Le président de la Commission de Discipline de la FIFA a suspendu à titre provisoire un footballeur international péruvien pour une période initiale de 30 jours, et a ouvert une procédure disciplinaire à son encontre en raison d’un résultat d’analyse anormal obtenu dans le cadre d’un contrôle de dopage mené à l’occasion d’un match de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ disputé à La Paz, en Bolivie, le 12 octobre 2012.

À la suite de la parution des résultats de l’échantillon "A", la Fédération Péruvienne de Football a alors demandé l’analyse de l’échantillon "B", dont le résultat a également signalé la présence d’une substance illicite figurant sur la liste des interdictions de l’AMA 2012.

La décision du président de la Commission de Discipline a été dûment notifiée à la Fédération Péruvienne de Football le 22 janvier. Le joueur a jusqu’à aujourd’hui, 28 janvier 2013, pour indiquer à la FIFA s’il souhaite être entendu. Indépendamment du fait que le joueur demande ou non à être entendu, le joueur et/ou la Fédération Péruvienne de Football ont jusqu’au 6 février pour soumettre une déclaration et toute preuve documentaire y afférente.

La décision de suspendre le joueur à titre provisoire a été prise conformément aux articles 38ss du Règlement antidopage de la FIFA. En étant contrôlé positif à une substance interdite, le joueur a commis une violation de l’art. 63 du Code disciplinaire de la FIFA.

Conformément à l’art. 74 al. 2 du Règlement antidopage de la FIFA, la FIFA ne peut rapporter publiquement la violation d’une règle antidopage, le nom du joueur ayant commis cette violation, la substance interdite et les conséquences imposées uniquement lorsqu’il aura été déterminé, dans le cadre d’une audience, qu’une violation des règles antidopage a été commise.