À Cuba, les investissements portent leurs fruits
© AFP

Pour la première fois, Cuba a validé son ticket pour la phase finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, grâce à sa superbe victoire 2:1 sur le Costa Rica, mardi 26 février, en quart de finale du tournoi qualificatif de la CONCACAF pour Turquie 2013.

Ce succès, qui permet à Cuba d'accéder à la dixième phase finale de compétition FIFA de son histoire, n'est pas le fruit du hasard, mais bien le résultat d'un long processus de développement. "C'est une immense réussite pour tout le sport cubain. Cette qualification récompense dix années de travail mené en concertation avec le gouvernement cubain, qui nous a aidés à amener à maturité cette merveilleuse génération de joueurs. C'est un rêve d'aller en Turquie, où la concurrence sera très relevée", se félicite le Président de la Fédération cubaine de football, Luis Hernández.

"J'ajoute que le soutien de la FIFA a été déterminant. Depuis 1998, nous collaborons étroitement avec la FIFA, qui nous a permis de développer divers projets d'infrastructure et de formation. Cela a contribué à donner une identité à notre football", ajoute-t-il.

Investissements infrastructurels
Depuis 1999, la FIFA a investi plus de 5,1 millions de dollars US dans le développement du football cubain, répartis de la façon suivante : plus de 4 millions via le programme d'assistance financière, 800 000 dollars par le biais des projets Goal 1 et 2, et 300 000 dollars à travers l'initiative "Gagner dans la CONCACAF avec la CONCACAF", qui a favorisé la fourniture d'équipements et l'intervention de spécialistes. Ce n'est pas tout : au cours des sept dernières années, 14 programmes éducatifs ont été conduits dans les domaines du football féminin, de l'arbitrage, du futsal et du football amateur grâce à l'appui logistique de la FIFA.

Tous ces investissements se sont traduits par des projets concrets, comme la rénovation du siège de la Fédération cubaine, réalisée dans le cadre du programme Goal 1 en 2001. Au bâtiment ont été ajoutés un terrain en gazon naturel, une résidence, une équipe médicale et une salle de conférence avec bibliothèque. Les fonds affectés au programme Goal 2 ont servi à finaliser le centre technique national, doté d'un centre de formation, et à financer son système d'éclairage. D'autres projets Goal, comme l'installation d'un terrain en gazon artificiel au stade La Polar, ont été validés et seront mis en place à court terme.

Si Cuba, absent de la grande scène mondialiste depuis 1938, ne disputera pas le tournoi à six final qui désignera les représentants de la CONCACAF à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, l'avenir s'annonce tout de même prometteur. "Pour continuer à progresser, nous avons fixé des étapes à atteindre. En Turquie, nous donnerons le maximum. Mais n'oublions pas notre sélection U-17, qui s'est qualifiée pour le Championnat de la CONCACAF en avril prochain", ajoute Hernández, avec en ligne de mire la Coupe du Monde de la catégorie qui se déroulera en automne prochain aux Émirats Arabes Unis.

"Comme le veut notre rôle d'instance dirigeante, nous avons élaboré plusieurs programmes afin de contribuer le plus efficacement possible au développement de nos associations membres. À Cuba, nous nous sommes concentrés sur les aspects infrastructurels et éducatifs. Nous nous réjouissons du progrès observé et nous serons heureux de continuer à appuyer le développement du football cubain", conclut le Directeur de la Division Associations membres et Développement de la FIFA, Thierry Regenass.