Un mois au féminin : novembre 2012
© Getty Images

FIFA.com revient sur un mois de novembre riche en compétitions, en titres et en développements dans le monde du football féminin.

Équipes nationales
Le sacre des reines d’Afrique : La Guinée équatoriale retrouve les sommets du football africain après une démonstration de force lors du Championnat d’Afrique Féminin. Chez elle, la Nzalang Nacional n’a laissé aucune chance à l’Afrique du Sud en finale de son tournoi (4:0), récupérant ainsi un trophée qu’elle avait cédé au Nigeria deux ans plus tôt. De leur côté, les tenantes du titre se sont inclinées 1:0 face au Cameroun dans le match pour la troisième place. Buteuse en finale, Genoveva Anonman a terminé meilleure réalisatrice de la compétition avec sept unités et a été nominée dans la catégorie Joueuse de l’Année de la CAF. Elle sera en concurrence avec la milieu de terrain sud-africaine Portia Modise et avec l’attaquante nigériane Chinwendu Ihezuo, prodige de 15 ans à peine.

Les Matildas, grandes absentes : On connaît le nom des quatre équipes qui prendront part à la Coupe d’Asie de l’Est en juillet prochain. L’Australie, battue par la RP Chine 2:1, sera la grande absente du tournoi. Les deux buts de Wang Li Si et Zhang Rui ont permis aux Chinoises de rejoindre le Japon, la RDP Corée et la République de Corée. De son côté, Tom Sermanni effectuait son dernier match à la tête des Matildas lors de la défaite face aux Roses d’Acier.

Nouveau sélectionneur pour le Brésil : Le sélectionneur de l’équipe féminine du Brésil Jorge Barcellos a connu le même sort que Mano Menezes, son homologue chez les hommes : tous deux ont été limogés la même semaine. C’est Marcio de Oliveira, vainqueur de la Copa Libertadores, de la Coupe du Brésil et du championnat Paulista avec São Jose EC la saison passée, qui a pris les rênes de la sélection.

Les nominés sont… Les nominés pour les prix de Joueuse Mondiale de la FIFA et d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin ont été dévoilés hier. Côté joueuses, les Américaines Alex Morgan et Abby Wambach seront opposées à la Brésilienne Marta, sacrée à cinq reprises. Côté entraîneurs, les votants devront choisir entre Bruno Bini, Norio Sasaki et Pia Sundhage.

Clubs
Lyon rugit au Japon : Un peu moins d’un mois avant d’accueillir la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, le Japon a organisé l'International Club Championship. Ce mini-tournoi féminin mettait aux prises l’INAC Kobe Leonessa, champion du Japon, le NTV Beleza, vainqueur de la coupe du Japon, l’Olympique Lyonnais, champion d’Europe, et Canberra United, champion d’Australie. Les Françaises se sont adjugé le trophée en prolongation face à Leonessa (2:1) grâce à un penalty de Sonia Bompastor. Défait 5:2 par l’OL en demi-finale, Beleza est reparti avec la médaille de bronze suite à sa victoire 4:3 sur Canberra.

Nouveau championnat aux États-Unis : Le tout nouveau championnat féminin professionnel des États-Unis sera lancé au printemps et verra s’affronter des clubs de Boston, Chicago, Kansas City, Western New York, New Jersey, Portland, Seattle et Washington DC. La nouvelle formule a été annoncée par Sunil Gulati, président de la fédération américaine. Ce dernier a confirmé que l’instance de tutelle jouera un rôle majeur dans l’organisation et le déroulement du championnat afin d’éviter les problèmes financiers rencontrés lors des précédentes éditions. En outre, la Fédération subventionnera jusqu’à 24 internationales américaines évoluant dans le championnat local. De leur côté, les fédérations canadienne et mexicaine se sont engagées à aider financièrement 16 et 12 internationales respectivement.

Colo Colo dans l’histoire : Colo Colo est devenu la première équipe non brésilienne à brandir la Copa Libertadores. En finale, les Chiliennes l’ont emporté 4:2 aux tirs au but suite à un match nul et vierge face aux Panaméennes de Foz Cataratas. Karen Araya, de Colo Colo, a été élue meilleure joueuse de la compétition tandis que Cristiane, l’attaquante de São Jose, a fini meilleure buteuse avec sept réalisations.

Premiers titres : Les filles du LSK Kvinner FK en Norvège, et du Tyreso FF en Suède ont permis à leurs clubs respectifs de remporter leur premier championnat. Les Suédoises se sont adjugé le titre à la différence de buts grâce à une réalisation décisive de Madelaine Edlund à huit minutes du terme de la dernière rencontre. Les Norvégiennes, quant à elles, ont été sacrées une journée avant la fin de l’exercice suite à un quadruplé de leur attaquante vedette Isabell Herlovsen.

Iwabuchi à Hoffenheim : Le prix du transfert le plus tape-à-l’œil du mois revient sans conteste à Hoffenheim. Le club de deuxième division allemande, bien décidé à rejoindre l’élite, s’est renforcé avec la venue de Mana Iwabuchi, internationale japonaise de 19 ans. La talentueuse meneuse de jeu, championne du monde en 2011 et meilleure joueuse de la première Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA en 2008, s’est engagée jusqu’en 2014 avec la formation allemande.

La stat
0 - Soit le nombre de buts encaissés par la Guinée équatoriale lors des cinq matches qui l’ont menée au titre continental. Avec 18 buts inscrits, la Nzalang Nacion a prouvé que son succès n’était pas uniquement dû à une défense solide.

Entendu…
"Je n’ai pas encore décidé de ce que j’allais faire l’année prochaine. En réalité, j’avais prévu de ne pas jouer cette année donc maintenant je dis à tout le monde de ne pas faire attention à ce que je dis car tout se révèle être faux !" - Solveig Gulbrandsen, milieu de terrain de la Norvège