Mauvaises conditions et bonnes opérations
© Getty Images

En cette période hivernale, le froid et la neige se sont invités au programme des grands championnats européens. Plusieurs matches ont ainsi été annulés en Angleterre, notamment en FA Cup féminine. Le mauvais temps a également contraint Lyon à prendre un repos forcé, ce qui a permis au PSG de réduire l'écart en tête du classement.

Bien entendu, la situation est radicalement différente dans l'hémisphère sud. En Australie, les demi-finales du championnat se sont disputées sous des températures estivales. La revue hebdomadaire de FIFA.com passe aussi par l'Espagne et l'Italie, où l'inusable Patrizia Panico domine toujours de la tête et des épaules ses jeunes concurrentes.  

France : Le ciel s'en mêle
Une fois n'est pas coutume, Lyon n'a pas engrangé les trois points de la victoire à l'issue de la 14ème journée. La marche triomphale de l'OL vers un nouveau titre de champion de France a en effet été freinée par le mauvais temps. Leur déplacement à Vendenheim ayant été reporté, les Lyonnaises ont profité de ce trou dans leur calendrier pour se mesurer au FC Shanghai en amical. Au-delà de la victoire (5:0) du club rhodanien, ce match aura été l'occasion pour la championne du monde Shinobu Ohno et l'internationale américaine Megan Rapinoe de faire leurs premiers pas sous les couleurs lyonnaises. Ces circonstances font les affaires du Paris Saint-Germain, qui revient à trois points du leader à la faveur de son net succès (3:0) sur Toulouse. Le match entre Juvisy, quatrième, et Yzeure a également été reporté en raison des intempéries.
Le podium : Lyon (52 points), PSG (49), Montpellier (43)

Australie : Ils ne sont plus que deux
Le titre de champion d'Australie se jouera entre le Sydney FC et Melbourne Victory. Les deux finalistes ont cependant dû livrer des combats titanesques sous une chaleur accablante pour venir à bout de Brisbane Roar et de Perth Glory, respectivement. Pour sa première apparition à ce niveau de la compétition, Melbourne aura la chance d'évoluer devant son public. En effet, les joueuses de Mike Mulvey ont terminé la saison régulière devant leurs rivales du Sydney FC. Les Blues sont venues à bout de Perth Glory à l'issue de la séance des tirs au but, la gardienne Brianna Davey arrêtant deux tentatives. L'Américaine Jessica McDonald s'est, quant à elle, chargée de transformer le penalty de la victoire. De son côté, le Sydney FC peut remercier Samantha Kerr, auteure d'un doublé face à Brisbane (3:2). Après avoir pourtant mené au score, le Roar a laissé échapper l'occasion de disputer sa cinquième finale consécutive.

Espagne : Les leaders en réussite
En Espagne, les cinq premiers du classement l'ont tous emporté. L'écart entre les formations de tête et le gros du peloton s'est encore creusé. L'Athletic Bilbao conserve son fauteuil de leader mais les Basques ont dû batailler ferme pour s'imposer (2:1) sur le terrain de Levante Las Planas. Toujours invaincu, l'Atlético de Madrid reste à trois longueurs, au lendemain de son succès (2:0) à Valence. Enfin, le Rayo Vallecano a réussi le carton du jour aux dépens du malheureux Lagunak (7:2).
Le podium : Athletic Bilbao (44), Atletico Madrid (41), Barcelona (37)

Italie : Panico est toujours là
Vainqueur (4:2) de Côme, Torres fait toujours la course en tête en Italie. Patrizia Panico a une nouvelle fois été l'instigatrice du succès de son équipe, en signant un triplé. À 37 ans, l'internationale italienne en encore en course pour un douzième titre de reine de buteuses. Grâce à cette victoire, le club sarde conserve neuf points d'avance sur son premier poursuivant et peut donc espérer remporter le Calcio pour la quatrième année consécutive. Un temps mené au score, Tavagnacco s'est imposé au forceps sur la pelouse de Brescia (2:1) pour reprendre la deuxième place à son adversaire du jour.   
Le podium : Torres (49), Tavagnacco (40), Brescia (39)