Un champion et une démonstration
© Getty Images

La saison de W-League australienne s'est achevée sur le sacre du Sydney FC, au terme d'un match haletant. Pendant ce temps en France, Lyon continue de gâter ses supporters, en enchaînant les performances de haut niveau. En Espagne et en Italie, la situation reste inchangée dans le haut du tableau.  

FIFA.com revient sur les événements du week-end dans les grands championnats féminins autour du monde.

France : Les favoris assurent
Qui peut arrêter Lyon en ce moment ? Intraitable en championnat, l'équipe de Patrice Lair joue également des muscles en Coupe de France. En seizième de finale, l'OL a infligé un lourd 13:0 à Épinal et semble bien parti pour conserver son trophée. Eugénie Le Sommer et Camille Abily se sont illustrées en signant un triplé chacune. Les autres réalisations sont à mettre à l'actif de Lara Dickenmann, Laëtitia Tonazzi, Ami Otaki deux fois et Amandine Henry. Finaliste malheureux l'an passé, Montpellier sera également présent au prochain tour. La formation héraultaise a nettement dominé Nivolas (4:1). De son côté, Juvisy a réussi un carton (10:0) aux dépens de Gonfreville. Enfin, le match entre le Paris Saint-Germain et Montigny-le-Bretonneux a été reporté.

Australie : Le triomphe du Sydney FC
Le Sydney FC a remporté son deuxième titre de champion d'Australie depuis 2009. L'équipe entraînée par Alen Stajcic a dominé Melbourne Victory 3:1 en finale de la W-League. Pour leur première apparition à ce niveau, les joueuses de Mike Mulvey avaient pourtant l'avantage du terrain, après avoir viré devant leurs adversaires à l'issue de la saison régulière. Les visiteuses ont pris le meilleur départ, grâce à Nicola Bolger. La Suédoise Petra Larsson a répondu à l'ouverture du score de Sydney peu avant la pause. Les Sky Blues ont repris l'avantage au retour des vestiaires, par Samantha Kerr. Les 4 181 spectateurs de Wembley Park ont ensuite assisté à un festival d'occasions mais les gardiennes Brianna Davey et Shamiran Khamis s sont interposées systématiquement sur les tentatives adverses. La rencontre a connu un dernier tournant dans les ultimes minutes, avec l'exclusion de Maika Ruyter-Hooley. Kyah Simon a transformé le penalty et offert la victoire (3:1) et le titre à son équipe.

Italie : Tavagnacco revient
À l'issue de la 18ème journée, Torres reste en tête du championnat d'Italie. Malgré le nul vierge qui a sanctionné les débats à Naples, le tenant du titre conserve une confortable avance sur ses premiers poursuivants. Facile vainqueur (5:0) de Fiammamonza, Tavagnacco profite tout de même de ce faux pas pour revenir à sept longueurs de la pole position. Alice Parisi, auteure d'un doublé, Kacie Oliver, Elisa Camporese et Michela Rodella ont été les instigatrices de ce succès. Enfin, Brescia conforte sa troisième place, à la faveur de sa victoire 3:1 sur le terrain de la Lazio.   

Le podium : Torres (50 points), Tavagnacco (43), Brescia (42)

Espagne : Trio gagnant
En Espagne, le classement reste inchangé au soir de la 19ème journée. L'Athletic Club conserve trois longueurs d'avance sur l'Atlético de Madrid, après avoir dominé Séville 4:0. Les Madrilènes ont, quant à elles, peiné pour venir à bout de la Real Sociedad (1:0). Le FC Barcelone, tenant du titre, se maintient en troisième position, grâce à son succès 2:0 devant San Gabriel. Déjà, tous les regards se tournent vers le choc entre Barcelone et l'Atlético prévu lors de la prochaine journée. En cas de succès, les Catalanes pourraient revenir à un point de leurs adversaires.    

Le podium : Athletic Bilbao (50), Atlético de Madrid (47), FC Barcelone (43)