Détours et tours de Fors
© Getty Images

La vie imite l'art, disait Oscar Wilde. Louise Fors, elle, utilise le football comme une toile blanche. Ses passes lumineuses et ses dribbles chaloupés sont autant de coups de pinceaux qui donnent vie à son œuvre. La comparaison est d'autant plus à-propos que la jeune Suédoise espère devenir un jour directrice artistique. En attendant, elle fait preuve d'une belle détermination, sur le terrain comme en dehors. "Une fois que je me suis fixé un objectif, je fonce", explique-t-elle à FIFA.com. "Peu importe ce que les gens en disent." Ces quelques mots suffisent à définir le parcours d'une footballeuse atypique.  

Pourtant, on aurait tort de juger Louise Fors à ses airs nonchalants. La meneuse de jeu est en effet capable de déstabiliser n'importe quelle défense en une passe. Son sens du dribble et son toucher de balle feraient l'envie de bien des joueurs de futsal. Pour ne rien gâcher, elle s'est fait une spécialité de trouver le cadre sur des frappes longue distance et plus particulièrement sur coups francs. Les multiples facettes de son talent lui ont même valu d'être un temps surnommée Lolodinho.    

En 2013, la Suède organisera le plus grand événement international de l'année : l'UEFA EURO féminin. Bien entendu, Fors aimerait être de la fête. Toutefois, la native de Stockholm ne craint pas d'emprunter des chemins de traverse pour atteindre son but.

Voies détournées
Véritable prodige, Louise Fors a fait ses débuts parmi l'élite à 14 ans. Malgré son jeune âge, elle compte donc déjà huit saisons de Damallsvenskan à son actif. Elle a notamment porté les couleurs de l'AIK et, plus récemment de Linköping. Soucieuse d'éviter une baisse de régime pendant la longue trêve hivernale, Fors a dernièrement pris tout le monde à contre-pied en faisant ses valises pour l'Australie. La jeune femme a ainsi effectué un séjour de dix semaines aux antipodes, pour participer à la première saison des Western Sydney Wanderers en W-League.

Quelques années auparavant, c’est en Espagne que Fors a tenté sa chance, sous les couleurs de l'Espanyol. Ravie de son expérience barcelonaise, la Suédoise se prépare maintenant à découvrir une autre grande ville de football : Liverpool. Au terme d'une saison décevante, les Reds ont décidé de remanier leur effectif en profondeur dans l'espoir de se mêler enfin à la course au titre. "J'ai envie de m'intégrer dans ce nouveau projet et de faire partie d'une équipe appelée à grandir. J'espère pouvoir devenir un élément-clé au sein du groupe," souligne l’intéressée.

Retour en sélection
Depuis quelques années, Fors s'est faite plus discrète en sélection. Après avoir participé au dernier UEFA EURO Féminin en Finlande et aux qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™, elle n'a finalement pas été retenue pour disputer la phase finale en Allemagne. "L'arrivée de Pia Sundhage à la tête des Blagult pourrait être une chance pour moi", poursuit la jeune femme. "Il y a beaucoup de bonnes joueuses en Suède mais nous manquons de gauchères et je crois pouvoir apporter quelque chose de différent."

De plus, Fors se sent mieux préparée à affronter les rigueurs du football international aujourd'hui qu'à ses débuts. "J'ai progressé physiquement. Je m'entraîne davantage de mon côté."  Fidèle à elle-même, Fors affiche une confiance à toute épreuve. Elle ne se fait donc aucun souci pour son avenir en sélection. "Ce n'est pas dans ma nature. Quand j'ai un rêve, je fonce."