41 joueurs coréens sanctionnés à l’échelle mondiale
© Getty Images

La FIFA peut confirmer ce 9 janvier 2013 l’extension des sanctions qui ont été prononcées à l’encontre de 41 joueurs de République de Corée à la suite d’une enquête nationale sur une affaire de trucage de matches remontant à l’été 2011.

Chacun des 41 joueurs a été sanctionné d’une suspension à vie de toute activité footballistique prononcée par les commissions de discipline de la K-League et de la Fédération de Football de République de Corée (KFA). La Commission de Discipline de la FIFA a étendu les sanctions au niveau mondial.

Toutefois, 21 d’entre eux se sont dénoncés au cours de la période qui leur a été accordée pour le faire, exprimant leur profond regret de leur implication dans le trucage de matches, et se sont donc vu proposer la possibilité de reprendre le football après une période probatoire de deux à cinq ans. Ceci comprend 200 à 500 heures de travaux d’intérêt général.

La période probatoire est fonction de la volonté des joueurs, ce qui signifie que chaque joueur concerné doit informer la K-League de sa volonté de reprendre le football. Le joueur devra ensuite s’engager à honorer divers travaux d’intérêt général associés au football, tels qu’entraîner des équipes de football locales juniors et adultes, s’impliquer dans le football pour handicapés et le soutenir, et offrir son assistance dans le cadre d’activités nationales actuelles et futures de lutte contre le trucage de matches.

Les joueurs sujets à une éventuelle période probatoire peuvent présenter des rapports mensuels de leurs activités d’intérêt général assortis de preuves documentaires (textes, photos ou vidéos). La décision de réintégrer un joueur dans le football à l’issue de sa période probatoire dépendra uniquement de la KFA.

En juin 2012 (cliquez ICI pour lire le communiqué), les sanctions infligées par les commissions de discipline de la K-League et de la KFA à l’encontre de dix autres joueurs impliqués dans des cas de trucage de matches ont été étendues par la FIFA au niveau mondial en vertu des articles 60 et suivants du Code disciplinaire de la FIFA.