La Commission Stratégique de la FIFA soumet des propositions au Comité Exécutif dans la lutte contre le racisme
© Foto-net

La Commission Stratégique, dirigée par le Président Blatter, s’est réunie ce 15 février 2013 au siège de la FIFA pour sa seconde séance. Entre autres thèmes de discussion, l’ordre du jour comprenait deux points majeurs : la lutte contre le racisme et la protection du football. Les membres, qui représentent toutes les facettes du monde du football, ont conclu les débats en formulant des propositions concrètes qui seront soumises au Comité Exécutif pour délibération lors de sa prochaine séance des 20 et 21 mars 2013. 

"Les membres de la Commission Stratégique de la FIFA ont une fois de plus montré que le football fait front avec unité pour soutenir notre politique de tolérance zéro vis-à-vis du racisme et du trucage de matches. Je suis très satisfait des idées qui ont été avancées aujourd’hui et j'ai hâte que le Comité Exécutif délibère le mois prochain à ce sujet. Nous voulons présenter au prochain Congrès de la FIFA à Maurice des actions aussi concrètes que fortes et qui aient un réel impact sur le football", a résumé le Président de la FIFA.

Dans ce contexte, la FIFA souhaite réitérer la position qui est la sienne, telle qu’énoncée à l’article 3 des Statuts de la FIFA : "Toute discrimination d’un pays, d’un individu ou d’un groupe de personnes pour des raisons d’ethnie, de sexe, de langue, de religion, de politique ou pour toute autre raison est expressément interdite, sous peine de suspension ou d’exclusion." Plus récemment, les 24 et 25 mai derniers à Budapest, le Congrès de la FIFA  a approuvé le Code de bonne conduite de la FIFA, élément essentiel du processus de réformes entrepris par la FIFA, dont l’article 3.3 (Tolérance zéro en matière de discrimination et de harcèlement) énonce : "Nous défendons la diversité culturelle. Nous ne tolérons aucune discrimination ayant pour motif l’origine ethnique, l’origine sociale, la couleur de peau, la nationalité, la religion, l’âge, le sexe, la langue, l’apparence physique, l’orientation sexuelle, les opinions politiques, ni aucune forme verbale ou physique de harcèlement motivée par l’un des critères susmentionnés ou tout autre critère."

Parmi les autres sujets évoqués aujourd’hui figuraient également l’utilisation de la technologie sur la ligne de but, le calendrier international des matches, la lutte contre le dopage, le système d’assurance des joueurs et le programme PERFORMANCE, une initiative sur mesure pour les associations membres, visant à renforcer le management du football.