Blatter accompagne le développement en Mauritanie

Alors que tous les yeux sont rivés sur l’Afrique du Sud, où se déroule actuellement la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2013, le Président de la FIFA Joseph S. Blatter a commencé le 6 février une visite de travail de six jours sur le continent par une première halte en Mauritanie.

Loin des projecteurs de la compétition reine en Afrique, et plus de deux ans après la première Coupe du Monde de la FIFA sur sol africain, Blatter se tourne à nouveau vers les programmes de développement dans les pays moins favorisés.

Une action peu visible mais qui se trouve au cœur du travail de la FIFA et qui est rendue possible grâce au succès de la Coupe du Monde. "Lorsque nous avons décidé d'organiser la Coupe du Monde en Afrique, nous avons dû faire face au rejet de beaucoup de gens qui annonçaient que ca allait être un échec", s'est souvenu le Président de la FIFA lors de sa visite. "Résultat, Afrique du Sud  2010 a été un succès sans précédent et cela nous a permis pour la première fois de verser un bonus a toutes les associations membres."

A Nouakchott, capitale de la Mauritanie, le Président Blatter a notamment pu observer l’impact du nouveau programme PERFORMANCE, le programme de management de la FIFA qui vise à donner aux associations membres les outils pour atteindre le maximum de leur potentiel. La Fédération Internationale fournit aux associations membres l’appui d’experts dans de nombreux domaines qui vont de la gouvernance au management et aux finances, en passant par la communication, le marketing et le soutien technique.

Test en direct
En Mauritanie, l’accent a été mis sur la communication, et plus particulièrement la production audiovisuelle. "Nous avons maintenant une unité de production TV, l’une des premières du genre en Afrique", explique le Président de la Fédération Mauritanienne, Ahmed Ould Yahya. "Nous avons passé un contrat avec la télévision nationale et nous retransmettons des matches chaque semaine. Cela a donné de la visibilité au football et change véritablement l’image du jeu dans le pays."

La visite a été l'occasion de tester en direct ces nouvelles installations, le Président Blatter se prêtant à une interview exclusive dans le studio de la fédération. A la présentatrice du journal télévisé national, le Président de la FIFA a notamment rappelé l'importance que la FIFA donne au football féminin.

Le consultant du programme PERFORMANCE de la FIFA, Diamil Faye, a aussi pu expliquer comment il adapte ses méthodes aux particularités de chaque pays. En Mauritanie, il faut par exemple tenir compte du fait qu'une prière se déroule durant la mi-temps des matches et qu’il faut prévoir une accréditation pour le distributeur officiel de thé.

Nous n'allons pas changer le monde, mais nous pouvons préparer un avenir meilleur pour la jeunesse.
Le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter



C'est dans un pays comme la Mauritanie que l'aide au développement de la FIFA prend tout son sens, la plupart des grands projets de ces dernières années dans le domaine du football ayant été financés en grande partie par l'instance dirigeante du football mondial. La visite du président Blatter a été aussi l'occasion pour lui d'inaugurer la nouvelle extension du Siège et le centre technique de la fédération ainsi que deux pelouses artificielles, dont celle du stade olympique national.

Une aide opportune
Dans un pays qui sort d'une période difficile - l'équipe nationale n'a pas pris part aux qualifications de la CAN et de la prochaine Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ - ces projets financés par le programme Goal apportent une aide particulièrement opportune en misant sur la formation et l'encadrement des jeunes.

"Nous voulons construire sur des bases solides", assure le Président Yahya. "Notre académie nationale nous permettra de produire de futurs grands joueurs. L'objectif est que la Mauritanie retrouve sa place dans le top 100 du Classement mondial FIFA/Coca-Cola et se qualifie pour une compétition majeure telle que la CAN". Les premiers signes de ce renouveau ont pu etre constatés lors de la récente victoire de la Mauritanie face au Liberia dans le cadre du Championnat d'Afrique des Nations.

L'autre temps fort de cette visite a été la réunion du président Blatter avec le premier ministre, M. Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, en compagnie de la Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Mme Cisse Mint Cheikh Ould Boide. Suite à cet entretien, Blatter s'est dit très heureux d'apprendre que le gouvernement va dédier une partie du budget national a la construction d'infrastructures sportives. "Dans un monde perturbé - la Mauritanie accueille actuellement 100 000 réfugiés maliens - ll est important de souligner le rôle social du football. Nous n'allons pas changer le monde, mais nous pouvons préparer un avenir meilleur pour la jeunesse, particulièrement dans un pays aussi jeune que la Mauritanie", a conclu le Président de la FIFA.