QwaQwa donne les réponses sur le terrain

C'est au son tonitruant des vuvuzelas que QwaQwa, une petite communauté de l'État libre d'Orange, s'est transformée en nouveau Y-Centre loveLife Football for Hope. Ce centre fait partie de l'initiative de la FIFA "20 Centres pour 2010" du programme d'héritage de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™, dans le cadre duquel 20 centres ont été construits dans toute l'Afrique pour venir en aide à des communautés défavorisées sur le plan socio-économique.

En partenariat avec la FIFA, streetfootballworld et la municipalité de Maluti-a-Phofung, le New loveLife Trust est heureux d'être impliqué dans ce centre, qui est conçu pour les jeunes et leur développement. Tous les partenaires du projet sont unis autour de la croyance partagée que le football a le pouvoir de transmettre des valeurs sociales, culturelles et humanitaires.

"Nous sommes vraiment convaincus que le fait d'interagir avec des jeunes par le biais de matches de football et de transmettre le message concernant le VIH durant le temps passé ensemble les aidera", a déclaré Tshidiso Motaung, du Centre Football for Hope de QwaQwa.

loveLife est le plus grand programme de prévention VIH pour les jeunes en Afrique du Sud et le Centre Football for Hope de QwaQwa donnera accès à des programmes complets aux jeunes Sud-Africains dans la région. Ces programmes leur permettent de mieux connaître les facteurs structurels, sociaux et individuels qui favorisent la propagation de l'épidémie de VIH chez les jeunes.

À ce jour, loveLife a établi 20 Y-Centres répartis à travers les neuf provinces sud-africaines. Dans chacun d'entre eux, des jeunes de 12 à 19 ans ont reçu une formation au leadership et à la motivation personnelle. L'idée est de faire émerger une nouvelle génération de jeunes leaders en leur inculquant des notions d'aptitude à la vie et des informations pour un mode de vie sain, le tout accompagné d'une forte composante football.

loveLife et la FIFA
Le football constitue une part importante de l'idéologie de loveLife dans sa stratégie de prévention du VIH depuis la création des jeux loveLife en 2002. Les jeux loveLife sont la plus grande initiative sportive au niveau scolaire en Afrique du Sud. Elle est financée par le Département Sports et Loisirs (SRSA).

Avec le lancement de la stratégie loveLifestyle en 2004, loveLife a commencé à mettre en place un système de championnat impliquant les quelque 7 000 jeunes qui font partie de son service de la jeunesse, avec l'intention explicite de lier ces championnats aux jeux loveLife. Ces jeunes leaders, en signant pour le programme Mpintshi (mot qui signifie "ami") ou groundBREAKER, ont déjà travaillé sur le basket-ball, la motivation, le débat et des programmes pour une sexualité saine.

En 2009, loveLife a permis à plus de 64 000 jeunes garçons et filles de participer à des activités de football structurées. L'organisation est également très active dans la promotion et la sensibilisation de l'utilisation du sport pour des changements positifs. Elle joue donc un rôle actif dans des réseaux de même sensibilité, y compris Football for Hope, streetfootballworld et la FIFA.