Le football en Palestine
Le football palestinien est considérablement influencé par les problèmes politiques. Malgré cela, l'association nationale essaie de maintenir ses championnats et d'organiser tant bien que mal tous les matches selon le calendrier. Un championnat de 10 équipes sera organisé aussi bien en Cisjordanie qu'à Gaza. Les deux vainqueurs joueront l'un contre l'autre pour remporter le championnat de Palestine. L'engouement du public et les nombreux matches joués par les jeunes dans les rues témoignent de la popularité du football qui permet d'oublier un quotidien souvent difficile. Le plus grand succès de la jeune histoire de l'association nationale est la qualification au deuxième tour de la compétition préliminaire du Tournoi Olympique de Football, Athènes 2004. Ismail Al-Masry, le meilleur joueur et de surcroît le plus célèbre de la région, a été désigné directeur de la sélection nationale de Palestine.
Le projet Goal
La Palestine a été désignée comme projet pilote du programme Goal. Les bâtiments de l'association, à Gaza, ont été achevés en février 2002 mais aucune activité ne s'y est déroulée avant que la situation politique ne se calme, à l'été 2005. Le bâtiment fait aussi office de centre technique national et offre d'excellentes conditions de travail pour la coordination administrative du football, mais aussi pour l'accueil des sélections nationales et des clubs ou encore l'organisation de séminaires et congrès. Dans un courrier adressé à la FIFA, le Général Ahmad Afifi, président de la Fédération de Football de Palestine, a expliqué que le nouveau siège de la FF de Palestine était un énorme soulagement tant d'un point de vue administratif que technique, et qu'il constituait un grand pas en avant dans la promotion et le développement du football en Palestine. Mis à part le report pour raisons extérieures de la mise en service du centre technique, la deuxième partie du projet Goal prévoit la construction d'un terrain en gazon artificiel à Gaza, mais aussi à Ramallah et Ram, près de Jérusalem. C'est pourquoi une contribution supplémentaire du Bureau Goal a été accordée le 7 novembre 2005. Le gouvernement français et la Fédération Saoudienne de Football participent également à la construction de ces terrains. La Commission de Finances de la FIFA a déjà débloqué USD 100 000 grâce au fonds de la FIFA pour le matériel d'équipement.
Recours au FAP
Financement du projet Goal
Projet
Siège à Gaza, terrain de jeu en gazon artificiel à Gaza, Ramallah et Ram
Avalisé le
Projet pilote
Etat
Terrain en gazon artificiel au stade Al-Husseini, Ramallah, inauguré le 26 octobre 2008
Financement
Goal USD 1432 000 FAP USD 336 705 Gouv. français USD 456 401 SAFF USD 350 000 Coût global (p 1 et 2) USD 2 575 106
20.01.2009