Du pied gauche, du pied droit, de la tête, sur penalty… Radamel Falcao marque sur tous les terrains et dans toutes les positions. "J'aimerais bien marquer des buts sur coup franc", affirmait-il il y a quelques mois au micro de FIFA.com. "C'est ce qui me manque, mais je vais essayer..." C'est chose faite. Le dimanche 21 octobre 2012, en toute fin de partie d'un match de Liga contre la Real Sociedad, le Colombien a enfin marqué sur coup franc. Test réussi.

L'attaquant de l'Atlético de Madrid est le numéro neuf à la mode et l'un des plus en forme actuellement sur la planète football. Son bilan est de 49 buts en 59 matches officiels avec les Colchoneros, à quoi il faut ajouter 5 réalisations en 6 rencontres avec la Colombie dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

Pas étonnant donc que son nom apparaisse, avec des arguments solides, parmi les 23 candidats au FIFA Ballon d'Or de cette année 2012. Réussira-t-il à gagner ce prix tant convoité dès sa première tentative ? "C'est aux autres de le dire, pas à moi", confie-t-il à FIFA.com tout en reconnaissant qu'à l'heure actuelle, la lutte est plus serrée que jamais pour remporter le prix prestigieux. "C'est une question difficile. Il y a plusieurs joueurs très méritants cette saison de par ce qu'ils ont réalisé avec leur club et leur sélection. Ça peut être Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Andrés Iniesta… Ce sont des joueurs qui ont été au-dessus du lot au cours de la saison écoulée."

Il existe cependant une catégorie dans laquelle le joueur cafetero n'a aucune difficulté à donner le nom de son favori. Comme Entraîneur de l'Année de la FIFA, il choisirait son entraîneur à l'Atlético de Madrid. Bien qu'il ne figure pas sur la liste des nominés pour ce prix, Diego Simeone a emmené la formation rojiblanca à la victoire finale non seulement en UEFA Europa League, mais également en Supercoupe de l'UEFA, au terme d'une finale somptueuse contre Chelsea au cours de laquelle Falcao a crevé l'écran en inscrivant trois buts.

C'est une question difficile. Il y a plusieurs joueurs très méritants cette saison de par ce qu'ils ont réalisé avec leur club et leur sélection. Ça peut être Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Andrés Iniesta…

Falcao, sur ses favoris

"Je crois que je le donnerais à Diego Simeone, car il a fait une grande saison. Mais c'est également une grande responsabilité", plaisante-t-il. "Je choisirais El Cholo car je le connais. Il nous a beaucoup aidés et je lui suis très reconnaissant pour tout. Il y a certainement d'autres entraîneurs qui méritent beaucoup de le gagner également, mais je ne les connais pas, je n'ai pas suivi leur travail."

Le lundi 7 janvier au Kongresshaus de Zurich, tous les mystères seront dévoilés, y compris celui de savoir quel but sera élu meilleure réalisation de l'année 2012. Inévitablement, quand on est face à un attaquant aussi prolifique que le Colombien, on ne peut pas résister à lui demander lequel de ses nombreux buts il choisirait pour le Prix Puskás de la FIFA. Sur ce point, Falcao hésite moins. "Peut-être mon premier but en finale de l'Europa League. Il est beau !"

C'est le moins que l'on puisse dire : sa frappe enveloppée du gauche était venu nettoyer la lucarne du but de l'Athletic Bilbao, ouvrant la voie du triomphe pour les Colchoneros, comme cela s'est souvent passé cette saison pour Falcao en club et en sélection cafetera.

Il faudra attendre fin novembre pour connaître la liste des buts nominés. Ensuite, vous pourrez voter en ligne sur FIFA.com et participer ainsi à l'attribution du prix.

Votre opinion !
Cette année, Falcao a marqué de nombreux buts, variés et spectaculaires. Selon vous, lequel est le plus beau ?