Olly Murs s'est fait connaître du public britannique en terminant à la deuxième place de l'émission X Factor. Grand supporter de Manchester United, le chanteur surfe actuellement sur la vague du succès, avec la sortie de son nouvel album intitulé Right Place, Right Time.

À l'instar des Red Devils en Premier League, Murs occupe actuellement la première place du classement des meilleures ventes au Royaume-Uni. Malgré une actualité chargée, il a rencontré FIFA.com pour évoquer sa passion pour Manchester United, son rêve d'enfant de devenir le nouveau David Beckham et le FIFA Ballon d’Or.

Olly Murs, il paraît que vous êtes un fervent supporter de Manchester United.
C'est vrai, je suis fan depuis de nombreuses années maintenant. J'ai une loge et un abonnement à Old Trafford. Je suis supporter des Red Devils depuis mon plus jeune âge. Mon père aussi est un habitué des lieux. David Beckham était mon idole à l'époque. On peut donc dire que ma passion a grandi avec les années. Comme j'étais blond moi aussi, j'étais persuadé d'être le nouveau Beckham. C'est comme ça que j'ai commencé à me prendre au jeu, au point d'être aujourd'hui un inconditionnel.

Beckham a-t-il été une figure importante de votre enfance ?
Je l'adorais. Je voulais lui ressembler, je voulais jouer comme lui, je voulais avoir une petite amie comme la sienne. Tous les enfants ont un modèle, surtout ceux qui jouent au football. C'était mon rêve. Je voulais devenir professionnel. Malheureusement, je n'avais pas le talent pour ça.

Jouiez-vous beaucoup au football ?
Je jouais tout le temps ! J'étais semi-professionnel à Witham Town. Je n'étais pas toujours titulaire. Parfois, je devais me contenter de la réserve. J'étais attaquant. Je jouais en pointe, c'était super.  

À quelle époque avez-vous commencé à vous rendre régulièrement à Old Trafford ?
Pour mon premier match, j'ai assisté aux débuts de Henrik Larsson. À l'époque, ce n'était pas facile d'obtenir un billet pour voir United. J'étais un petit jeune qui vivait dans l'Essex et il fallait de l'argent pour aller à Manchester. C'était contre Aston Villa, si je me souviens bien. Larsson a marqué son premier but. J'en garde un excellent souvenir. C'était magique d'être là, à Old Trafford. Je connais beaucoup de gens qui n'aiment pas Manchester United mais ils sont obligés d'admettre qu'il y règne une ambiance unique. Une fois qu'on est à l'intérieur du stade, c'est incroyable. C'est vraiment un endroit exceptionnel pour voir un match de football.  

Est-ce très différent de suivre un match à la télévision ?
Lorsqu'on est dans les tribunes, on peut voir les athlètes en mouvement. On peut admirer leur endurance, leur technique et leur sens du jeu, leur vision… On peut également voir qu'il suffit parfois d'un changement pour faire basculer l'issue d'un match. C'est vraiment une expérience que je recommande à tout le monde.

Quel est votre meilleur souvenir dans un stade ?
Je ne suis pas près d'oublier le nul (3:3) entre United et Chelsea, la saison passée. Je n'ai pas souvent l'occasion d'assister à des matches de Ligue des champions et les billets pour les finales sont généralement difficiles à obtenir. Mais ce jour-là, j'ai pu voir un grand match entre deux des meilleures équipes du pays.

Vous avez déjà eu l'occasion de participer à des matches de bienfaisance. Cette expérience vous a-t-elle permis d'assouvir votre ambition de jouer un jour chez les professionnels ?
Oui, c'est super. C'est fantastique d'avoir la possibilité de fouler la pelouse d'Old Trafford et de jouer sur un terrain qui a été foulé par tant d'immenses footballeurs. Le simple fait de se retrouver dans le vestiaire est déjà une expérience en soi. C'était vraiment une chance unique. Ça restera sans doute comme l'une des meilleures choses que j'ai faites de ma vie.

Vous avez sans doute eu l'occasion de croiser quelques grands noms du football mondial balle au pied…
J'ai joué contre Zinedine Zidane, Ryan Giggs, Larsson, Rafael van der Vaart, Jens Lehmann, Roy Keane, Clarence Seedorf et Jaap Stam. Dans mon équipe, j'avais Ole Gunnar Solskjaer, Dwight Yorke, Andy Cole, Lee Sharpe… C'est fabuleux de rencontrer ses idoles et de jouer en compagnie d'anciens professionnels de ce niveau.  

Le FIFA Ballon d’Or se profile à l'horizon. Selon vous, quels sont les meilleurs joueurs et entraîneurs de l'année écoulée ?
Je ne suis peut-être pas très objectif mais, pour moi, Cristiano Ronaldo est en tête. Il n'a pas arrêté de marquer avec le Real Madrid et il a battu tous les records. Si je pouvais voter, il aurait ma voix. En ce qui concerne les entraîneurs, on retrouve toujours un peu les mêmes noms. Il ne faut pas minimiser l'exploit réalisé par Roberto Di Matteo à Chelsea mais personnellement, je pencherais plutôt pour Jürgen Klopp, qui a réalisé un excellent travail au Borussia Dortmund. Bien entendu, Roberto Mancini et José Mourinho n'ont pas démérité mais je pense que l'Allemand a eu le mérite d'hériter d'un club aux ressources limitées et d'en faire un grand d'Europe. D'ailleurs, Dortmund fait partie de mes favoris cette saison en Ligue des champions.