Alors que l'année 2013 vient tout juste de débuter, les amateurs de football ont déjà vécu un premier temps fort, ce lundi 7 janvier. En effet, les meilleurs joueurs et entraîneurs des 12 derniers mois ont été distingués, à l'occasion du Gala FIFA Ballon d'Or. Comme de coutume, tous les grands noms de la planète football s'étaient donné rendez-vous au Palais des congrès de Zurich, donnant ainsi à cette soirée des allures de cérémonie des Oscar.

Au cours d'une soirée riche en émotions, les noms des deux grands vainqueurs de l'année écoulée ont été dévoilés. Lionel Messi a été élu chez les hommes, tandis que les votants ont décerné le titre de Joueuse de l'Année à Abby Wambach.

En guise d'introduction, le Président de la FIFA Joseph S. Blatter et François Morinière, directeur de France Football ont salué les personnalités présentes, avant de laisser la parole à l'ancien international néerlandais Ruud Gullit et à la journaliste Kay Murray. Ces présentateurs ont dressé le portrait des six joueurs et joueuses candidats aux deux principales récompenses de la soirée. Le public a également pu découvrir ou redécouvrir les trois buts sélectionnés pour le Prix Puskás de la FIFA, au cours d'une séance vidéo.

Une équipe-type et deux techniciens
Il était temps ensuite de révéler la composition de l'équipe-type de l'année 2012. Andriy Shevchenko, ex-idole du football ukrainien, s'est chargé d'annoncer les noms des heureux élus. Iker Casillas, Dani Alves, Sergio Ramos, Gerard Piqué, Marcelo, Xabi Alonso, Xavi Hernandez, Andrés Iniesta, Lionel Messi, Radamel Falcao, et Cristiano Ronaldo sont montés sur scène pour recevoir leur prix FIFA/FIFPro World XI, sous les applaudissements nourris de la salle. Dans le public, quelques regards rêveurs se sont perdus dans le vague pendant la photo de groupe. En effet, quel entraîneur ne rêverait pas de disposer d'un tel effectif ?

La suite du programme allait justement mettre l'accent sur les techniciens. Luiz Felipe Scolari s'est vu confier l'honneur d'annoncer les noms des lauréats des titres d'Entraîneur de l'Année dans les deux catégories. Sa première mission a consisté à remettre le trophée à Pia Sundhage, qui a poussé la chansonnette en recevant son prix.

Scolari, qui vient d'être nommé à la tête de la sélection brésilienne, a également salué le vainqueur de la section masculine. Dans cette catégorie, le prix est revenu à Vicente Del Bosque."J'ai une pensée pour l'ensemble des entraîneurs que j'ai connus et qui m'ont permis de devenir ce que je suis", a confié le technicien espagnol.

Le Prix du Président pour Beckenbauer
Les personnalités présentes ont ensuite vécu un moment tout à fait particulier. En effet, le Président de la FIFA Joseph S. Blatter est remonté sur scène pour remettre le Prix du Président de la FIFA. À cette occasion, le Président Blatter a prononcé des paroles fortes, dont la sincérité a touché les auditeurs : "Ce qui m'impressionne tout particulièrement chez notre lauréat de ce soir, c'est son humilité. Malgré les nombreuses distinctions et tous les honneurs reçus, il a gardé les pieds sur terre et il est resté un homme ouvert, honnête et accessible, qui ne fait pas de manières".

Sous un tonnerre d'applaudissements, Joseph S. Blatter a remis son trophée à Franz Beckenbauer, qui a su lui aussi trouver les mots justes : "Durant ma carrière de joueur puis d'entraîneur, j'ai reçu quelques récompenses. Mais recevoir le Prix du Président est pour moi quelque chose de très spécial. Je voudrais remercier le Président d'avoir pensé à moi pour cette récompense".

Pendant que le jury dépouillait les dernières voix pour le Prix Puskás, la Distinction Fair-Play de la FIFA a été décernée à la Fédération ouzbèke de football (UFF). Ce trophée vient récompenser l'attitude exemplaire affichée par l'ensemble des clubs et des sélections ouzbeks dans les différentes compétitions de l'AFC, au cours de l'année passée.

La tension à son comble
Cette année, les organisateurs avaient choisi une personnalité tout à fait particulière pour remettre le Prix Puskás de la FIFA : Carlos Valderrama. L'ancien Montpelliérain est souvent considéré comme le meilleur footballeur colombien de tous les temps. Aisément reconnaissable à son épaisse chevelure blonde, l'ex-meneur de jeu doit surtout sa notoriété à ses exploits balle au pied.

Ce 7 janvier, Valderrama s'est chargé d'annoncer le résultat des votes des utilisateurs de FIFA.com, appelés à se prononcer sur le plus beau but de l'année. Les nombreux participants ont finalement désigné la frappe victorieuse de Miroslav Stoch. "Je voudrais remercier tout le monde, ma famille, mes amis, les joueurs de l'équipe de Slovaquie et de mon club, Fenerbahçe", a réagi Stoch en recevant sa récompense.

Avant de découvrir les noms des lauréats des deux prix les plus convoités de la soirée, le public zurichois a pu se détendre en écoutant Amy MacDonald interpréter Slow It Down, extrait de son dernier album Life in a Beautiful Light. Grande supportrice des Glasgow Rangers, la chanteuse écossaise a offert un petit moment de calme aux personnes présentes, à l'approche du clou du spectacle.

La tension était en effet palpable autour d'Alex Morgan, Abby Wambach et Marta, tandis que la gardienne américaine Hope Solo et le Président de la FIFA Joseph S. Blatter décachetaient l'enveloppe contenant le nom de la lauréate du prix de la Joueuse de l'Année. À l'annonce de sa victoire, Abby Wambach est montée sur scène pour recevoir son prix, visiblement ravie.

L'excitation est encore montée d'un cran aux alentours de 20 heures. Il ne restait plus alors qu'un prix à attribuer mais non des moindres : le FIFA Ballon d'Or 2012. L'ancien défenseur international italien Fabio Cannavaro s'est chargé de remettre la prestigieuse récompense à Lionel Messi. "Je dois vous avouer que ce nouveau sacre est incroyable pour moi. C’est mon quatrième prix et je n’ai pas les mots pour décrire mon plaisir. Je tiens à rendre hommage à mes coéquipiers du FC Barcelone : Iniesta, cela a toujours été génial de m’entraîner et de jouer à tes côtés. Je tiens aussi à saluer tous mes amis de l’équipe nationale argentine, toutes les personnes qui ont fait du chemin avec moi, mes entraîneurs, les encadrements, ma famille, mes amis sans oublier ma femme et mon fils. Merci", a confié l'Argentin.

Au terme d'une soirée animée et pleine d'émotions, tous les lauréats des différents prix se sont retrouvés sur la scène du Gala FIFA Ballon d’Or 2012 pour recevoir les acclamations bien méritées d'un public aussi nombreux qu'enthousiaste.