FIFA.com vous propose un petit exercice. Fermez les yeux et laissez travailler votre imagination : quels joueurs choisiriez-vous pour composer la meilleure équipe de l'année 2012 ? Votre choix coïncidera probablement avec celui des plus de 50 000 footballeurs qui ont voté pour le FIFA/FIFPro World XI 2012, lequel a été annoncé ce 7 janvier à l'occasion du Gala FIFA Ballon d’Or.

Cette équipe de rêve a un fort accent espagnol puisque ses 11 membres, issus de cinq pays, évoluent en Liga : cinq au Real Madrid, cinq au FC Barcelone et un à l'Atlético de Madrid. Qui sont-ils ? Iker Casillas dans les cages ; Sergio Ramos, Gerard Piqué, Daniel Alves et Marcelo en défense ; Xabi Alonso, Xavi et Andrés Iniesta dans l'entrejeu ; et Lionel Messi, Cristiano Ronaldo et Radamel Falcao au sein d'une attaque de rêve.

"Le fait que nous soyons tous issus de la Liga espagnole veut dire que nous faisons bien les choses. Sur le plan personnel, c'est un honneur de côtoyer des joueurs aussi importants que Cristiano Ronaldo, Messi ou Iniesta", explique Gerard Piqué à FIFA.com. Dani Alves, qui a été nommé en compagnie de son coéquipier de la défense barcelonaise, partage cet avis. Détendu et souriant, le Brésilien estime que "quand on évolue dans une grande équipe, il est plus facile de glaner des récompenses individuelles. C'est évidemment un grand honneur et il faut le savourer".

Même son de cloche chez Xavi Hernández, étincelant dans l'entrejeu du Barça et des champions d'Europe espagnols tout au long de la saison dernière : "Nous tous qui sommes ici avons la chance d'avoir vécu une année fantastique en club ou en sélection. Mais c'est une joie toute particulière pour tout le football espagnol".

Un prix spécial
S'ils savourent l'honneur d'être reconnus comme les meilleurs du monde à leurs postes respectifs, la plupart des élus soulignent aussi que le choix est celui de leurs propres collègues. Interrogé par FIFA.com, Alves précise ainsi que "le vote ne dépend pas du fait qu'un joueur plaît ou ne plaît pas à un supporter. Les votants sont des gens qui vivent de ce métier et qui savent à quel point il est difficile. Ils le vivent de l'intérieur et ils ont une expérience certaine. Le fait d'être élu par des gens du milieu, qui savent de quoi ils parlent, donne une importance particulière à cette récompense".

Comme lorsqu'il évolue dans l'entrejeu catalan, Xavi a élégamment enchaîné derrière le commentaire de son partenaire brésilien : "C'est un grand honneur car le milieu du football est très concurrentiel. Quoi de plus gratifiant que d'être choisi par des confrères d'autres équipes et d'autres championnats ?", interroge le maestro de la passe, qui ne manquerait sûrement pas de régaler ses trois attaquants de luxe dans cette formation fictive : Messi, Ronaldo et Falcao.

Sérieux, Cristiano a insisté sur "l'immense honneur de faire une fois de plus partie de cette équipe", ce qui prouve "ma continuité à un bon niveau tout au long de ma carrière". Plus détendu, arborant son sourire habituel, Radamel Falcao était fier à double titre : il est non seulement le seul Colombien de cette équipe, mais aussi le seul élu ne représentant ni le Real Madrid ni le Barça.

"Je m'en suis rendu compte quand j'ai vu qui étaient les autres joueurs. C'est un véritable privilège d'être entouré d'autant de vedettes, une véritable fierté pour moi comme pour l'Atlético de Madrid", savoure El Tigre. L'ancien joueur de River Plate a lui aussi indiqué qu'en "laissant cette décision dans les mains des footballeurs, l'élection est plus ciblée et plus intéressante pour nous. Je ne peux que remercier tous ceux qui ont voté".