Ronaldo : "Messi a une petite avance"
© Getty Images

"Le FIFA Ballon d'Or n'est pas encore au niveau des Oscars mais il s'en rapproche." Ces paroles ont été prononcées par le Président de la FIFA Joseph S. Blatter lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi 29 novembre à São Paulo. À cette occasion, les noms des finalistes du FIFA Ballon d'Or, du prix de la Joueuse Mondiale de l'Année FIFA, de l'Entraîneur de l'Année FIFA pour le football masculin, de l'Entraîneur de l'Année FIFA pour le football féminin et du Prix Puskás de la FIFA ont été dévoilés aux médias.   

Le Président Blatter était accompagné du Secrétaire Général de la FIFA Jérôme Valcke, du PDG du Groupe Amaury François Morinière, de l'ancien international brésilien Ronaldo et de sa compatriote Marta. Ces personnalités ont ensuite répondu aux questions des journalistes. FIFA.com vous propose quelques-unes des déclarations les plus importantes.  

L'année qui s'est écoulée a-t-elle marqué un tournant pour le football féminin ?
Président Blatter :
L'année 2012 restera un grand cru pour le football féminin. Nous avons eu la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA au Japon et la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA en Azerbaïdjan. C'était la première fois qu'une compétition féminine de la FIFA était organisée dans un pays musulman. Cet événement marque une étape importante dans le développement du football féminin et du droit des femmes à travers le monde. Nous avons également eu le Tournoi Olympique de Football Féminin, qui a réuni 12 équipes. 70 000 personnes étaient présentes à Wembley pour suivre la finale d'un tournoi de football féminin. En tout, 660 000 personnes ont suivi les rencontres féminines pendant les Jeux Olympiques. C'était en Angleterre, un grand pays de football. Personnellement, je pense que le football féminin s'est montré sous son meilleur jour cette année.  

Que pensez-vous de la liste des nominées pour le titre de Joueuse Mondiale de l'Année FIFA ?
Marta :
J'aimerais bien voir une équipe qui rassemblerait ces joueuses. Certaines se sont illustrées tout au long de l'année dans des compétitions très relevées. Je crois que cette liste ne pourrait pas être meilleure. J'aurais aimé y voir davantage de Brésiliennes mais nous aurons au moins une représentante.

Des trois candidats, qui mérite le plus le FIFA Ballon d'Or, selon vous ?
Ronaldo :
Je pense que Messi et Ronaldo ont l'avantage par rapport à Iniesta, qui reste cependant un grand joueur. Je suis convaincu que Ronaldo gagnera à nouveau le Ballon d'Or à l'avenir. C'est un footballeur exceptionnel. Mais pour l'instant, Messi me semble avoir encore un petit temps d'avance sur Cristiano Ronaldo.  

Beaucoup de gens au Brésil pensent que Neymar aurait sa place dans cette liste. Comment expliquez-vous son absence et que doit-il faire à l'avenir pour y figurer ?
Ronaldo :
Neymar était sur la liste des 23. C'est déjà un bel exploit pour un attaquant qui évolue au Brésil. Pour figurer dans le dernier trio, Neymar devra sans doute partir pour l'Europe ou réussir des performances exceptionnelles avec l'équipe nationale en 2014. Neymar est le meilleur joueur brésilien. Nous savons de quoi il est capable, nous savons qu'il mérite de figurer sur le podium mais le reste du monde ne le connaît pas encore suffisamment. Selon ses ambitions, le chemin le plus court pour finir dans les trois premiers passe peut-être par l'Europe.  

Zinedine Zidane, Messi et vous-même avez remporté le FIFA Ballon d'Or à trois reprises. Que ressentiriez-vous si Messi vous dépassait ?   
Ronaldo :
En ce moment, ce titre se résume à un duel entre Messi et Cristiano Ronaldo. À mon époque, il y avait Zidane, Figo, Rivaldo, Ronaldinho Gaucho, David Beckham et bien d'autres champions pour me disputer ce trophée. Tous les ans, nous étions une dizaine à pouvoir le remporter. Chacun d'entre nous aurait fait un beau vainqueur. Personnellement, ça ne me pose aucun problème de voir Messi remporter un quatrième titre. Je ne suis pas vaniteux et je ne me soucie pas des records. J'aime le voir jouer au football. C'est toujours un plaisir. Je lui souhaite le meilleur.