Finaliste à Marseille en 2008, l'Italie veut faire au moins aussi bien à Portugal 2015. Il ne lui reste plus qu'une marche à franchir, mais elle est de taille. Révélation deux ans plus tôt sur ses terres avec une quatrième place, Tahiti veut désormais repartir avec le costume de la confirmation. Une mission qui passe par une cinquième victoire de suite. Les insulaires ont pris l'habitude de croquer au plus vite leurs victimes depuis le début tournoi, et ils ne voient visiblement pas de raison de la changer dans le dernier carré.

Après 23 secondes, les Tiki Toa sont déjà aux commandes. Ils les partagent pendant 12 autres petites secondes, le temps de se remettre de la première égalisation italienne, avant de prendre le contrôle sur la rencontre et le tableau d'affichage. En troisième période, les Européens accélèrent le mouvement, comprenant enfin qu’on ne gagne pas un match sans rien faire. La meilleure défense du tournoi montre qu'elle peut aussi compter sur une attaque solide dans les moments importants. A deux minutes du terme, les hommes de Massimiliano Esposito décrochent finalement une prolongation, et une séance de tirs au but. Mais le mot de la fin est bien polynésien.

Italiens et Tahitiens se quittent comme ils s'étaient trouvés : invaincus sur le sable d'Espinho. Mais il n'y avait qu'une place en finale.Tahiti pourra continuer à écrire son histoire dimanche 19 juillet, avec le secret espoir d'avoir encore le dernier mot.