Quand ils ont acheté leur billet, les spectateurs d'Espinho rêvaient peut-être secrètement de voir leurs favoris affronter le Brésil en demi-finale de Portugal 2015. A la place, c'est encore une fois des Russes impressionnants de maîtrise tactique et psychologique qui se retrouvent au rendez-vous.

Soucieux de ne pas perdre plutôt que de gagner, les deux formations préfèrent d'abord s'observer plutôt que de se provoquer. Alexey Makarov déclenche les hostilités en ouvrant la marque sur coup franc. Les Portugais avaient sans doute besoin de cela pour trouver la force d'aller au combat. Jordan et Bé Martins prennent les armes et piquent par deux fois la défense russe, mais la riposte ne se fait pas attendre. Tout le monde est au garde-à-vous, la tension à son comble. Finalement, la fin de la deuxième période et le début de la troisième auront été plus dangereuses pour les chevilles que pour les gardiens, donnant plus de travail à l'arbitre qu'au tableau d'affichage.

Le Portugal est coutumier des sorties de route après avoir épaté la galerie de sa classe. Dans les derniers instants, c'est pourtant sa détermination qui l'envoie en finale grâce à au sang-froid de Bruno Novo et Bé Martins. Le coeur des supporters portugais va encore battre très fort contre Tahiti ce dimanche 19 juillet. La Coupe du Monde de Beach Soccer aura un nouveau roi en 2015.