Le Japon et l'Argentine n'ont jamais raté une Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, et pourtant les deux équipes s'affrontaient pour la première fois ce samedi 11 juillet sur le sable d'Espinho. C'est peut-être cette peur de l'inconnu qui explique cette entame de match timide, avec juste une ouverture du score précoce de Federico Hilaire (0:1) et quelques timides occasions à se mettre sous la dent en première période. 

Le début du deuxième acte sonnait le réveil des Samouraïs Bleus, avec le coup franc égalisateur de Takasuke Goto (1:1), puis la tête de Naoya Matsuo (1:2). Federico Costas profitait d'une perte de balle de Shotaro Haraguchi pour relancer l'Argentine (2:2), mais Goto (3:2) et Takaaki Oba (4:2) consolaient rapidement leur coéquipier.

C'est un Japon prudent et discipliné qui mettait le pied sur le ballon lors du troisième tiers-temps, où l'Argentine a dû se contenter d'une réduction du score par Rodrigo Lopez (4:3). Le suspense reste entier dans le Groupe A, dont les quatre pensionnaires comptent désormais une victoire et une défaite chacun.