Pour des Espagnols désireux d'effacer le traumatisme de la défaite concédée sur le fil contre l'Iran, la rencontre contre le Mexique ne pouvait pas plus mal commencer. Le gardien Dona commettait une faute sur sa première intervention, et ne parvenait pas à arrêter le penalty de Ramon Maldonado (1:0).

Heureusement pour la Roja, Llorenc remettait rapidement les siens en selle sur coup franc (1:1), puis Nico animait la deuxième période d'un enchainement petit pont-frappe extérieur du pied (1:2). Antonio sécurisait la victoire en fin de rencontre sur penalty (1:3), et permettait au finaliste de la précèdente Coupe du Monde de Beach Soccer de retrouver le sourire.

L'Espagne tentera de confirmer ce bon résultat face au Brésil ce mardi 14 juillet, dans la dernière journée du Groupe C, où le Mexique devra, contre l'Iran, éviter une troisième défaite en trois matches.