LE FILM DE LA JOURNÉE - Ce samedi 11 juillet au soir, la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2015 connaît les noms de ses deux premiers qualifiés pour les quarts de finale. Grâce à leur victoire sur Oman et le Costa Rica respectivement, l'Italie et la Suisse ont confirmé leur statut de favori du Groupe B en s'ouvrant les portes du second tour. Dans le Groupe A, toutes les équipes sont à égalité de points au moment d'aborder l'ultime journée.

Le troisième jour de compétition a débuté par la confrontation entre Oman et l'Italie, remportée par les Européens 4:2, ce qui laissait le suspense entier pour le deuxième match de l'après-midi. Malgré l'appui fervent de 3 500 supporters dans les tribunes, le Portugal n'a pas résisté aux assauts sénégalais. Après avoir mené quatre fois au score, le pays hôte s'est incliné 6:5.

Dans le Groupe A, l'incertitude est totale après le succès du Japon sur l'Argentine (4:3), qui place les quatre équipes à égalité de points au moment d'aborder la dernière journée. Le Portugal possède une différence de buts positive, au contraire du Japon, tandis qu'elle est nulle pour l'Argentine et le Sénégal. Tout se décidera donc lors de l'ultime journée de ce premier.

Dans la dernière partie de la journée, la Suisse, avec un soutien conséquent de la colonie helvète à Espinho, a dominé le Costa Rica d'un petit but.

Les résultats
Groupe A
Sénégal 6:5 Portugal
Japon 4:3 Argentine

Groupe B
Oman 2:4 Italie
Costa Rica 3:4 Suisse

Les moments-clés
Les Portugais derrière Oman : Pour sa deuxième participation à la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Oman a tout tenté pour remporter sa première victoire dans la compétition. Dans sa confrontation avec l'Italie, le champion d'Asie en titre a pu compter sur l'appui inconditionnel des 3 500 supporters portugais présents dans le stade, mais cela n'a pas suffi. Les Transalpins l'ont emporté, aux cris de "Oman, Oman". "Nous avons tout essayé, pas seulement pour nous, mais également pour le public", a confié le capitaine de la sélection omanaise, Hani al Dhabat.

Ozu, samouraï avant tout : Il est né au Brésil, mais le capitaine japonais est avant tout un joueur emblématique pour son pays. Aujourd'hui, Ozu Moreira a pu compter sur un soutien particulier de la part du public, qui a brandi un écriteau géant sur lequel on pouvait lire : "Samouraïs, allez le Japon". "Nous sommes tous des samouraïs et nous ne lâchons à rien. Ici, nous nous sentons un peu à la maison", a commenté l'un des meilleurs défenseurs du monde dans la discipline.

Le coup du sombrero de Stankovic : Le football sur sable est souvent riche en buts spectaculaires, à grands coups de retournés acrobatiques et autres ciseaux. Cela dit, la réalisation de Dejan Stankovic aujourd'hui a réussi à surprendre. Sur un coup franc, le Suisse a propulsé le ballon au fond des filets grâce à un coup du sombrero face au gardien costaricien.

Gardien buteur : Le Costa Rica souffre depuis le début de ce Mondial, mais son gardien Vladimir Adanis lui a offert une forme de consolation en devenant le premier portier à Portugal 2015 à marquer, en l'occurrence sur un dégagement qui a fini sa course sour la barre du but suisse.

La stat
17
 - Les confrontations entre sélections européennes et africaines dans l'épreuve sont au nombre de 17, avec un bilan de 10 victoires européennes pour 7 succès africains grâce à la victoire du Sénégal sur le Portugal.

Entendu…
"Je suis très heureux d'avoir inscrit mon premier but dans cette Coupe du Monde, en particulier parce que mes parents étaient présents dans le stade. Je suis sûr qu'ils sont très fiers de moi" - Simone Marinai, ailier de l'Italie

"C'est ma première Coupe du Monde et je suis surpris par tout ce qui se passe. Il y a énormément de fair-play entre les joueurs et les entraîneurs, mais également de la part du public. C'est incroyable de jouer au beach soccer devant autant de spectateurs" - Pape Kamara, ailier du Sénégal

"Nous sommes évidemment très déçus. Nous avons lutté jusqu'à la dernière seconde et nous devons des excuses à tous nos supporters, qui attendaient une victoire du Portugal. Nous avons manqué de concentration et d'efficacité dans la dernière période. Maintenant, nous sommes dans l'obligation de battre l'Argentine" - Jordan, ailier du Portugal

"Je suis très satisfait de la victoire de mon équipe. Nous avons joué chaque match comme si c'était le dernier, ou le plus important de notre vie. Maintenant, nous devons bien préparer la confrontation avec le Sénégal pour nous ouvrir les portes des quarts de finale" - Takasuke Goto, pivot du Japon

"Les Costariciens sont impressionnants. Ils ne lâchent rien. Nous menions de trois buts, mais ils se sont battus comme des fous pour revenir au score. Physiquement, ils sont très, très forts" - Dejan Stankovic, pivot de la Suisse

Le programme du dimanche 12 juillet
Groupe C
Mexique - Espagne (13h00)
Iran - Brésil (17h30)

Groupe D
Madagascar - Russie (14h30)
Paraguay - Tahiti (16h00)