LE FILM DE LA JOURNÉE - Russie-Portugal et Italie-Tahiti : telles sont les deux affiches des demi-finales de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Portugal 2015, après la journée exceptionnelle de ce 16 juillet sur la Praia da Baía d'Espinho.

La journée a débuté par une confrontation entre les deux sélections les plus titrées sur le sable, la Russie, double championne du monde en titre, et le Brésil, quatre fois vainqueur de l'épreuve. La Russie a d'abord pris un avantage de deux buts, mais en l'espace de 50 secondes, le Brésil a égalisé. Dans une partie extrêmement serrée, les Européens ont fait la différence à neuf secondes du coup de sifflet final de la prolongation. Les Sud-Américains, de leur côté, ne participeront pas aux demi-finales de l'épreuve pour la première fois de leur histoire.

Le prochain adversaire de la Russie est le pays hôte. La victoire 7:3 du Portugal sur la Suisse a déclenché des scènes de liesse dans les tribunes, d'où les spectateurs ont pu assister à un but absolument incroyable de Madjer.

La confrontation entre l'Italie et le Japon a ressemblé à une partie d'échecs, entre deux équipes solides défensivement. Les Transalpins l'ont finalement emporté 3:2, grâce à un but décisif inscrit à moins de deux minutes du coup de sifflet final. La Squadra Azzurra n'a toujours pas connu la défaite dans ce Mondial.

Dans la dernière rencontre de la journée, Tahiti a eu toutes les peines du monde à venir à bout d'un Iran courageux, qui a fini par s'incliner 5:4.

Les résultats
Brésil 5:6 Russie (après prolongation)
Portugal 7:3 Suisse
Italie 3:2 Japon
Tahiti 5:4 Iran

Les moments-clés
La blessure de Torres gâche la fête : La qualification du Portugal pour les demi-finales du Mondial a été obtenue dans la douleur, au sens propre du terme. Torres a été victime d'une fracture de la mâchoire au cours d'une collision avec son coéquipier Coimbra. La Coupe du Monde est terminée pour lui. "C'est une grande tristesse, mais je suis certain qu'il prendra place dans les tribunes pour la suite des événements et qu'il sera notre plus grand supporter", a commenté Bruno Novo.

Première pour Mão : Le premier quart de finale s'est conclu sur une grosse déception pour le Brésil qui, pour la première fois de son histoire, n'est pas parvenu à se qualifier pour les demi-finales. Maigre consolation, le gardien auriverde Mão a inscrit le premier but de sa carrière en phase finale de la Coupe du Monde, à l'occasion du 40ème match qu'il disputait dans l'épreuve.

Le Mondial à tout prix : Avec un Brésil-Russie suivi d'un Portugal-Suisse comme deux premiers matches des quarts de finale, les fans n'y ont pas réfléchi à deux fois : nombre d'entre eux étaient présents dès six heures du matin pour prendre leur billet pour le premier match, qui ne commençait qu'à 14h30. Ils ont été récompensés de leur patience.

La stat
25
 - Comme le nombre de matches disputés à Espinho avant d'assister à la première prolongation de cette Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA. Après une phase de groupes où aucun match n'a dépassé le temps réglementaire, le quart de finale entre le Brésil et la Russie est allé en prolongation, avec à la clé un succès des doubles champions du monde.

Entendu…
"Le but de la Russie en prolongation a été une grande déception. Maintenant, nous allons soutenir le Portugal, car c'est un pays très spécial pour nous. J'espère qu'ils iront en finale" - Mão, gardien de but du Brésil

"C'est incroyable de battre le Brésil en prolongation d'un quart de finale. Malheureusement, je n'ai pas vu le but décisif, car j'étais en train de regarder l'horloge" - Anton Shkarin, défenseur de la Russie

"Le résultat ne reflète pas à quel point ce match contre la Suisse a été difficile. Contre la Russie, ça va être encore plus dur. Il faudra essayer de ne commettre aucune erreur" - Coimbra, défenseur du Portugal

"C'était mon premier Mondial et ça fait plaisir de faire partie des meilleurs buteurs. J'aurais seulement aimé que mes buts nous permettent d'obtenir la victoire" - Noel Ott, pivot de la Suisse

"Nous étions bien défensivement, mais ils ont su nous contourner. Nous avons encore emmagasiné de l'expérience et nous reviendrons plus forts" - Shotaro Haraguchi, ailier du Japon

"Je suis très fier de mon équipe, car nous avons très bien travaillé défensivement afin de décrocher la qualification pour les demi-finales" - Simone del Mestre, gardien de but de l'Italie

"J'ai parlé avec les garçons avant le coup d'envoi de la troisième période et je leur ai demandé de se calmer. Nous avions tellement envie de gagner que nous étions un peu nerveux. Maintenant, nous visons la finale" - Naea Bennett, pivot de Tahiti

"Nous avons réalisé un très grand match et si nous avons perdu, c'est parce que nous n'avons pas réussi à concrétiser nos occasions. Nous allons travailler pour revenir encore plus fort à la prochaine Coupe du Monde" - Ali Naderi, défenseur de l'Iran

Programme des demi-finales, samedi 18 juillet
Italie - Tahiti (17h00)
Portugal - Russie (18h30)