Le rideau est retombé sur la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Portugal 2015, avec l'issue souhaitée pour les milliers de supporters qui se sont pressés à l'Estádio da Praia da Baía d'Espinho, avec tellement d'enthousiasme. Le Portugal a conquis son premier titre mondial dans une compétition senior de la FIFA et la génération dorée du football sur sable lusitanien a finalement obtenu la reconnaissance qui lui tendait les bras depuis une décennie.

Le 15 mai 2005 à Copacabana, le Portugal a participé à sa première Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, où il était l'un des favoris. Au final, après avoir éliminé le Brésil, pays hôte, en demi-finale, la sélection lusitanienne s'est inclinée en finale face à la France. Cette grande déception a finalement pu être oubliée 10 ans plus tard.

Le scénario du Mondial à Espinho s'est déroulé à la perfection pour le Portugal. En finale, on a retrouvé d'un côté le pays hôte et de l'autre, un pays qui ne cesse de progresser depuis quelques années. Après la quatrième place conquise il y a deux ans à domicile, Tahiti a donné le meilleur de lui-même, mais n'a pas pu éviter une défaite 5:3 contre le Portugal.

"Si quelqu'un m'avait dit, il y a trois ans, que le Portugal serait champion du monde à domicile, je lui aurait dit qu'il était fou. J'aurais eu tort. Nous sommes champions du monde." Telle a été la réaction de l'entraîneur portugais Mário Narciso à l'issue de la finale. Cela faisait de nombreuses années que la Selecção das Quinas côtoyait les sommets, et elle est finalement parvenue sur le toit du monde en ce mois de juillet 2015.

La Russie tombe
Après avoir subi une défaite surprenante contre le Sénégal en phase de groupes, le Portugal a quand même terminé premier de son groupe et éliminé la Suisse en quart de finale. Dans le dernier carré, le pays hôte avait rendez-vous avec la Russie, double championne du monde en titre. La victoire n'était pas promise, loin de là, mais les Lusitaniens ont réussi à faire vaciller la Russie 4:2. La Sbornaja a dû se contenter d'une médaille de bronze, après avoir battu l'Italie dans le match pour la troisième place.

C'était la deuxième défaite des Russes dans l'édition 2015 du Mondial, après celle concédée face à Tahiti dans la dernière journée de la phase de groupes. La sélection océanienne n'avait pas connu la défaite avant la finale, après avoir écarté l'Iran en quart de finale et l'Italie en demi-finale, au terme d'un match serré qui s'est conclu aux penalties.

Tahiti est passé tout près du titre mondial, grâce en particulier à Heimanu Taiarui, élu Ballon d'Or adidas de la Coupe du Monde, alors que son gardien Jonathan Torohia a décroché le Gant d'Or adidas du tournoi.

Les autres stars
Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du beach soccer mondial, le capitaine portugais Madjer a eu l'honneur de soulever le premier le trophée des champions du monde, et a reçu en plus le Ballon de Bronze adidas, tandis que son coéquipier Alan a été récompensé par le Ballon d'Argent adidas, à l'âge de 40 ans.

Mais les Portugais et les Tahitiens ne sont pas les seuls à avoir brillé sur le sable d'Espinho. Malgré l'élimination du Paraguay dès la phase de groupes, Pedro Morán a réussi à décrocher le Buteur en Or adidas en seulement trois parties disputées, grâce à deux triplés et un doublé. Le Paraguayen termine à égalité de but avec Madjer et le Suisse Noel Ott, tous les trois à huit buts. Morán et Madjer ont également à leur actif une passe décisive. Le Paraguayen a remporté la récompense individuelle des buteurs car il a disputé moins de matches que le capitaine portugais.

Portugal 2015 restera marqué par le fait que pour la première fois de l'histoire, le Brésil n'a pas atteint le dernier carré, après son élimination en quart de finale par la Russie. Cela dit, la Seleção remporte le prix du Fair-play comme consolation.

Côté statistique, notons que 96 300 spectateurs ont assisté aux matches de cette Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Portugal 2015. De quoi attendre avec impatience la prochaine édition de l'épreuve, qui aura lieu aux Bahamas en 2017.

Ballon d'Or adidas : Heimanu Taiarui (Tahiti)
Ballon d'Or adidas : Alan (Portugal)
Ballon de Bronze adidas : Madjer (Portugal)

Buteur en Or adidas : Pedro Móran (Paraguay)
Buteur en Argent adidas : Madjer (Portugal)
Buteur en Bronze adidas : Noel Ott (Suisse)

Gant d'Or adidas : Jonathan Torohia (Tahiti)

Prix du Fair-play : Brésil

1º Portugal
2º Tahiti
3º Russie
4º Italie
5º Brésil
6º Iran
7º Japon
8º Suisse
9º Oman
10º Espagne
11º Sénégal
12º Paraguay
13º Argentine
14º Madagascar
15º Mexique
16º Costa Rica