La présence du Portugal, pays hôte, et de la Russie, double championne du monde en titre, en demi-finales de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2015, annonce une journée formidable ce 18 juillet. L'autre rencontre du dernier carré, non moins prometteuse, opposera l'Italie, vice-championne du monde en 2008, et Tahiti, quatrième en 2013. FIFA.com présente le programme des demi-finales qui, pour la première fois de l'histoire, se joueront sans le Brésil.

Première demi-finale
Italie - Tahiti (17h00 - heure locale)

Cette première demi-finale donnera lieu à un choc entre styles très contrastés. Tahiti ne jure que par l'attaque, quitte à prendre de gros risques en défense. Jusqu'ici, la formule a fonctionné. Avec 23 réalisations, les Polynésiens pointent en tête du classement des buts marqués dans la compétition, à égalité avec la Russie. Sur les 12 joueurs de l'effectif tahitien, 10 ont déjà trouvé le chemin des filets. Quant à l'Italie, elle possède la meilleure défense, avec seulement neuf buts encaissés. Elle a inscrit 19 buts, par le biais de seulement cinq joueurs différents. L'équipe qui réussira à imposer son style prendra une grande option sur la victoire.

Les joueurs à suivre
Stefano Spada et Simone Del Mestre (ITA)

Le mérite de la solidité défensive italienne est partagé très équitablement entre les deux gardiens de la Squadra azzurra. L'entraîneur Massimiliano Esposito a en effet imposé un système de rotation systématique entre Del Mestre et le vétéran Spada, rescapé de la finale disputée par l'Italie en 2008. Pour l'instant, cette alternance fonctionne.

La stat
100 - C'est le pourcentage d'efficacité de l'Italie et de Tahiti à Portugal 2015. Les deux équipes sont les seules à avoir gagné tous leurs matches depuis le coup d'envoi du tournoi.

Entendu…
"Je suis impatient de jouer contre l'Italie, car je connais de nombreux joueurs de cette équipe. J'ai évolué dans le championnat italien et je connais quelques petits tuyaux qui pourraient servir pour ce match. Notre rêve est depuis le début de jouer la finale. Nous sommes toujours en course pour l'atteindre et j'ai confiance en l'équipe" - Heimanu Taiarui, défenseur de Tahiti.

Deuxième demi-finale
Portugal - Russie (18h30 - heure locale)

Cette rencontre met aux prises deux des trois attaques les plus prolifiques de ce tournoi. On devrait donc assister à un festival de buts. Défensivement, le Portugal a encaissé six buts de moins que la Russie. De plus, les hôtes semblent être sur la pente ascendante et ont réalisé leur meilleure performance en quart de finale contre la Suisse. Mais la sélection lusitanienne aura devant elle une équipe double championne du monde, qui vient de faire une nouvelle fois honneur à sa réputation en sortant le Brésil, après prolongation, en quart de finale. Qui réussira le mieux à neutraliser les joueurs les plus dangereux du camp adverse ? Telle sera la clé de cette confrontation.

Le joueur à suivre
Yury Krasheninnikov (RUS)

En dépit de sa position de défenseur, le joueur de 30 ans a déjà adressé six ballons décisifs depuis le début de la compétition, soit plus que n'importe quel autre joueur à Portugal 2015. Cela est loin d'être un détail lorsque l'on sait que la Russie a inscrit 17 de ses 23 buts sur des passes décisives.

La stat
20 - C'est le nombre de confrontations sur le sable entre le Portugal et la Russie. Curieusement, les deux équipes ne se sont jamais rencontrées en Coupe du Monde. Le bilan est pour l'instant à l'avantage des Russes, avec 11 victoires, contre huit aux Lusitaniens, et un match nul. Les deux formations n'ont plus croisé le fer depuis 2013. Cette année-là, ils se sont affrontés deux fois, avec un succès de part et d'autre.

Entendu…
"Ce sera très difficile de jouer contre la Russie, car c'est une équipe très forte en défense, mais également rapide en attaque et parfaitement à l'aise quand il s'agit d'exploiter les erreurs de l'adversaire. Nous allons devoir être encore plus concentrés que d'habitude pour ne commettre aucune erreur" - Coimbra, défenseur du Portugal.