L'Afrique de l'Ouest a retrouvé sa position dominante dans le Championnat de Beach Soccer de la CAF, avec en finale la victoire du Sénégal sur le Nigeria, hôte de la compétition. Les Sénégalais remportent ainsi leur quatrième titre continental. Quant aux Nigérians, ils ont décroché un lot de consolation appréciable avec une qualification, au même titre que le Sénégal, pour la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Bahamas 2017.

Déception en revanche pour les équipes nord-africaines. L'Égypte et le Maroc ne sont pas parvenus à se qualifier pour les Bahamas. Les deux équipes se sont hissées jusque dans le dernier carré, où elles ont échoué. Dans le match pour la troisième place, l'Égypte s'est imposée 4:1. FIFA.com fait la rétrospective de ce Championnat de Beach Soccer de la CAF.

Les qualifications
Après avoir représenté leur continent à quatre éditions de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, mais avoir été absents des deux dernières en 2013 et 2015, les Super Sand Eagles étaient déterminés à donner du fil à retordre aux sept autres sélections en lice. Leur objectif minimum était d'atteindre la finale, qui garantissait la qualification pour Bahamas 2017. Le sélectionneur Ejoor Adamu a pu préparer son équipe dans les meilleures conditions, avec notamment une rencontre amicale, quelques jours avant le coup d'envoi du tournoi, contre la Suisse, l'une des quatre équipes européennes qualifiées pour la prochaine Coupe du Monde. Le Nigeria s'est incliné 8:3, ce qui ne l'a pas empêché de faire le plein de confiance. "Pour nous, c'est la principale compétition et notre objectif est la qualification pour la Coupe du Monde", annonçait le capitaine Isiaka Olawale.

Les Super Sand Eagles ont eu toutefois du mal à entrer dans le tournoi, avec d'abord une victoire étriquée (3:2) sur l'Égypte, suivie d'une défaite aux tirs au but contre la Côte d'Ivoire (4:4 à l'issue du temps réglementaire). Cela obligeait les hôtes du tournoi à s'imposer dans leur dernier match de groupe, contre le voisin ghanéen. Solides en défense, en particulier dans la troisième et dernière période, les Nigérians l'ont emporté 4:3, avec à la clé un billet pour une demi-finale contre le Maroc. L'autre équipe du groupe à s'ouvrir les portes du dernier carré a été l'Égypte, vainqueur 4:2 de son match décisif contre la Côte d'Ivoire.

Dans le Groupe B, Madagascar, champion d'Afrique en titre, a commencé par un succès 9:5 sur la Libye, avant d'être dominé 3:1 par le Sénégal, qui prenait en passant une revanche sur sa finale perdue l'an dernier. Les Malgaches devaient absolument s'imposer dans leur dernier match de poule, face au Maroc. Yacine Benmamma et Nassim El Hadaoui ont rapidement donné aux Nord-Africains un avantage de deux buts, avant qu'Ymelda Razafimandimby ne réduise le score. Les Marocains ont donc décroché l'un des deux billets du groupe pour les demi-finales.

Le Sénégal, de son côté, a connu un parcours beaucoup plus confortable jusque dans le dernier carré, avec trois victoires en autant de sorties en phase de groupes. C'est contre le Maroc que les Lions de la Teranga ont le plus souffert, avec un succès laborieux 2:1. Ensuite, ils ont disposé de Madagascar par deux buts d'écart (3:1), puis n'ont fait qu'une bouchée de la Libye (10:2), avec dans le rôle du meilleur buteur sénégalais Lansana Diassy (3).

Les candidats
Les demi-finales avaient un parfum de rivalité nord contre ouest. Contre le Maroc, le Nigeria n'a jamais semblé menacé, avec au final une victoire 6:1. Abu Azeez, qui plus tôt dans l'année a participé à la campagne d'Enyimba en Ligue des champions de la CAF, a notamment inscrit deux buts pour les Super Sand Eagles. Dans l'autre demi-finale, le Sénégal s'est révélé trop fort pour l'Égypte. Les Lions de la Teranga ont rapidement mené de quatre buts, avant de se faire une légère frayeur en voyant leur avantage réduit de moitié. Mais alors que les Pharaons commençaient à croire à une remontée, Babacar Fall a inscrit le dernier but - son troisième personnel - pour porter le score à 5:2.

Dans une finale qui opposait les deux seuls pays africains à avoir déjà atteint le deuxième tour d'une Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Fall a marqué deux nouveaux buts, ce qui n'a pas empêché le score entre les deux formations de rester très serré jusqu'à la troisième période. Alors que le tableau de d'affichage indique 4:4, les Sénégalais passent la vitesse supérieure, Ngalla Sylla inscrivant ses deuxième et troisième buts de la partie pour porter la marque à 8:4. "Les Sénégalais l'ont mérité", admet le sélectionneur nigérian Adamu. "Ils ont bien joué, mais je reste satisfait de la performance de mes joueurs. Ils ont donné le meilleur d'eux-mêmes et nous sommes qualifiés pour la Coupe du Monde".

Classement final
1 Sénégal*
2 Nigeria *
3 Égypte
4 Maroc
5 Madagascar
6 Côte d'Ivoire
7 Ghana
8 Libye

*Qualifiés pour Bahamas 2017

Meilleur joueur du tournoi
Emeka Ogbonna (Nigeria)
Meilleur gardien
Al Seyni Ndiaye (Sénégal)
Meilleur buteur
Babacar Fall (Sénégal) - 11 buts