Le Championnat de Beach Soccer de la CONCACAF 2017 restera gravé dans la mémoire des supporters du Panama. Et pour cause. Dans la compétition qui s'est déroulée à Nassau, aux Bahamas, du 20 au 26 février dernier, le Panama a réussi l'exploit de devenir champion de la CONCACAF, devançant au passage de redoutables adversaires comme le Mexique, le Salvador et les États-Unis. C'est la première fois que le Panama se qualifie pour une Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA.

El Tri, qui exerçait jusque-là une suprématie sur la zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes s'est fait surprendre en finale et s'adjuge donc la deuxième place. Au même titre que les Canaleros, les Mexicains retrouveront les plages paradisiaques de Nassau dans deux mois pour disputer le Mondial de la discipline et rêver en grand.

FIFA.com résume toute l'action des six journées de compétition.

La première phase
Le Panama a débuté son glorieux parcours de façon plutôt discrète. En phase de groupes, il a pratiqué un football discipliné sur le plan tactique, qui allait porter ses fruits, mais pas immédiatement. De fait, deux de ses trois matches dans le Groupe D sont allés aux tirs au but. Face au Costa Rica, les Panaméens l'ont emporté (1:1 - 2:1 TAB) mais contre le Salvador, futur vainqueur de la poule, les Canaleros se sont inclinés (4:4 - 1:2 TAB).

Le Mexique, de son côté, n'a éprouvé aucune difficulté pour terminer en tête du Groupe B, avec 9 points pris sur 9 possibles. Avec comme fer de lance un Ramón Maldonado en forme, les Mexicains n'ont jamais souffert, proposant un jeu varié pour entamer de la meilleure manière possible la défense de leur titre continental.

Versés dans le Groupe A, les Bahamas, hôtes de la prochaine Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, ont eux aussi terminé premiers de leur groupe après avoir fait le plein de victoires. Lesly St. Fleur a inscrit plusieurs buts au plus grand bonheur des spectateurs présents. Quand son équipe était en difficulté, l'habile attaquant a joué un rôle crucial pour la maintenir à flot et valider son billet pour les quarts de finale.

Dans le Groupe C enfin, les États-Unis n'ont jamais tremblé. Avec 20 buts marqués et seulement 4 encaissés, ils ont remporté leur poule et atteint la phase des matches à élimination directe sans avoir connu la défaite.

Le chemin vers la gloire
Le Panama avait de quoi trembler avant son quart de finale, où il avait rendez-vous avec les États-Unis, deux fois champions de la CONCACAF. Mais ce palmarès n'a pas déstabilisé les Panaméens, valeureux vainqueurs 6:4 à cette occasion, et qui se retrouvaient ainsi à un match de la qualification pour la Coupe du Monde. La mission n'était pas simple, face à un Salvador qui venait d'infliger un 5:0 sans appel à la Jamaïque. À l'issue d'une demi-finale où le ballon n'a cessé de voyager d'un camp à l'autre, le tableau d'affichage indiquait 2:2. Dans la série de tirs au but, le gardien José Victoria a enfilé le costume du héros pour le Panama, repoussant deux tentatives adverses pour propulser les Canaleros vers Bahamas 2017.

Le Mexique, de son côté a d'abord facilement disposé de Trinité-et-Tobago (5:1), avant de faire de nouveau preuve d'efficacité en demi-finale contre la Guadeloupe, avec à la clé un 3:0 net et sans bavure. El Tri venait ainsi de s'ouvrir les portes de la Coupe du Monde, mais ne souhaitait pas s'arrêter là et espérer coiffer à nouveau la couronne continentale.

En finale, les Mexicains n'ont jamais réussi à résoudre l'énigme défensive proposée par le Panama. Bien en place, sans jamais s'impatienter, les Canaleros ont laissé l'initiative du jeu à leurs adversaires, qui ont cherché la faille et ne l'ont trouvée qu'au compte-gouttes. Pendant ce temps-là, les Panaméens ont su profiter à la perfection des espaces laissés par les Aztèques, avec à la clé un 4:2 synonyme de première place pour ceux qui participeront donc à l'épreuve mondiale pour la première fois de leur histoire, dans une Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Bahamas 2017 programmée à Nassau du 27 avril au 7 mai prochains.

Classement final :
1. Panama*
2. Mexique*
3. Salvador
4. Guadeloupe
5. États-Unis
6. Bahamas
7. Trinité-et-Tobago
8. Jamaïque

*Qualifiés pour la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Bahamas 2017

Meilleur joueur : Alfonso Maquensi (Panama)
Meilleur gardien : Diego Villaseñor (Mexique)
Meilleurs buteurs : Ramón Maldonado (Mexique) et Marlon Meza (Belize), avec 12 buts