• Le Brésil et le Portugal ont passé le premier tour à chacune de leurs participations
  • Tahiti parmi les huit meilleurs pour la troisième édition consécutive
  • Le Paraguay seul nouveau venu à ce stade de la compétition

LE FILM DE LA JOURNÉE - Champion du monde en titre, le Portugal s'est fait très peur avant de finalement confirmer les pronostics en se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Bahamas 2017. Qualification également pour le Brésil, quadruple champion du monde et pour Tahiti, vice-champion du monde en titre, grâce à des victoires plus larges. À ces trois grandes puissances de la discipline vient se joindre le Paraguay, qui participera aux quarts de finale de l'épreuve pour la première fois de son histoire.

La phase de groupes s'est conclue sur une moyenne de 8,7 buts marqués par match. Si cette moyenne tenait jusqu'à la fin de la compétition, cela ferait de Bahamas 2017 la troisième édition de l'histoire en termes de prolificité.

Les résultats 
Groupe C
Paraguay 5:2 Panama
Emirats Arabes Unis 1:2 (a.p.) Portugal

Groupe D
Tahiti 8:4 Pologne
Brésil 9:3 Japon

Trois moments-clés

1 La souffrance du champion. Pour ne pas faire mentir les pronostics, il faut être à la hauteur des attentes. Les Portugais en étaient conscients. Ils savaient aussi que le Brésil les attendait en quart de finale. "Nous sommes heureux d'avoir passé ce tour. Nous voulions terminer premiers, mais nous acceptons cette deuxième place. Contre le Brésil, ce sera une finale anticipée", a confié à FIFA.com Belchior, auteur du premier but portugais.

2 La troisième fois est la bonne. Recalé au premier tour lors de ses deux premières participations à la compétition, le Paraguay est finalement parvenu aux Bahamas à dépasser la phase de groupes. "C'est quelque chose d'historique pour notre pays. Cela nous rend très fiers", a commenté au micro de FIFA.com Sergio Villaverde, qui a ouvert le score pour l'Albirroja contre le Panama dès la 45ème seconde de jeu. Le Paraguay est le seul quart de finaliste qui n'avait encore jamais atteint ce stade de la compétition.

3 Des adieux émouvants. La défaite face à Tahiti a fait retomber le rideau sur la carrière du Polonais Boguslaw Saganowski, auquel coéquipiers et adversaires ont rendu hommage après le coup de sifflet final. "Je suis triste car mon aventure se termine dans ce sport magnifique. C'est douloureux, mais on ne peut rien faire contre le temps ni contre le corps", a constaté, ému, le pivot de 40 ans au micro de FIFA.com. Il a marqué quatre buts aux Bahamas.

A venir
Quarts de finale
Paraguay - Tahiti
Brésil - Portugal
Suisse - Iran
Italie - Sénégal