• L'Iran s'est qualifié pour les quarts en battant le Nigeria aux tirs au but
  • La Suisse l'a imité face au Sénégal pour s'adjuger la première place de son groupe
  • Les Bahamas quittent la compétition avec un sourire, le Mexique et l'Équateur bredouilles

LE FILM DE LA JOURNÉE - Il aura fallu en passer par les tirs au but pour déterminer les vainqueurs des matches à enjeu de la dernière journée des Groupes A et B de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Bahamas 2017.

Dans l'épreuve de vérité, la Suisse a pris le meilleur sur le Sénégal pour s'adjuger la première place de son groupe et reléguer son adversaire à la deuxième place. De la même manière, l’Iran a battu le Nigeria pour composter son billet pour les quarts de finale mais dans ce cas-là, les Africains sont restés sur le bord de la route. Enfin, Les locaux ont décroché leur premier succès mondialiste, bien que celui-ci n’ait pu empêcher leur élimination.

Les résultats 
Groupe A
Suisse 6:6 (3:1 t.a.b.) Sénégal
Bahamas 4:1 Équateur

Groupe B
Italie 8:1 Mexique
Nigeria 4:4 (t.à.b 1:2) Iran

Trois moments-clés 

1 L’Iran dans la douleur : Les Iraniens auront eu beau mener trois fois au score, cela ne leur aura pas suffi pour faire baisser pavillon au Nigeria, qui a même pris un but d’avance en fin de troisième période. Les Perses ont fait valoir leur expérience lors de la séance de tirs au but pour assurer leur qualification en quarts de finale pour la troisième édition consécutive. Le capitaine, Mohammad Ahmadzadeh, s’est mis en valeur en signant un doublé.

2 La Suisse sans pitié : La Suisse a été menée au score par le Sénégal pendant toute la rencontre. Elle s’est même retrouvée à 19 secondes de la défaite au cours de la prolongation. Pourtant, emmenés par un excellent Dejan Stankovic, les Helvètes ont obtenu le succès dont ils avaient besoin pour éviter l’Italie en quart de finale. La Squadra Azzura s’est assuré la pole position du Groupe B avec un carton plein de 9 points grâce à son large succès face au Mexique, qui termine la compétition bredouille.

3 Tout n’est pas perdu : Les Bahamas ont largement disposé de l’Équateur, ce qui leur a permis de clôturer sur une bonne note leur première participation à l’épreuve mondiale. "On a maintenant une base à partir de laquelle on va pouvoir construire", assure au micro de FIFA.com le capitaine, Gavin Christie. S’ils quittent la compétition sans aucun point à leur compteur, les Sud-Américains auront eux aussi récolté de précieux enseignements.

A venir
Groupe C 
Tahiti - Pologne
Brésil - Japon

Groupe D
Paraguay - Panama
Emirats Arabes Unis - Portugal