Le Sao Paulo Futebol Clube est le cadet des grands clubs de la capitale de l'état de Sao Paulo qui ne cesse de grandir et accueille déjà 40 % des industries du Brésil.

Naissance d'une institution
Sao Paulo, fondé le 27 janvier 1930 par Edgar Souza Aranha, a du batailler pour se faire une place au soleil à l'ombre des deux grands de l'Etat, les Corinthians et Palmeiras.

La devise de ce nouveau club "le football est un art, nous avons une autre approche du jeu" lui permet de fidéliser rapidement de multiples Torcedores. En plus, le jeune club au maillot blanc, avec deux bandes horizontales rouge et noir, va rapidement bénéficier de l'apport de deux joueurs hors normes pour prendre son essor.

C'est d'abord l'extraordinaire buteur Artur Friedenreich auteur de 1 329 buts en 26 ans de carrière qui fait vibrer les travées du stade Cicero Pompeu de Toledo, plus connu sous le nom de stade Morumbi. Officiellement le stade peut accueillir 80 500 spectateurs, mais, selon les dirigeants la barre des 100 000 a été plusieurs fois atteinte.

La légende en marche
A partir du 1er avril 1942, le public tombe sous le charme du talent de Leonidas da Silva, familièrement connu sous le nom du "diamant noir". Entre ler 1e avril 1942 et le 30 octobre 1951, ce joueur élastique, très agile, affectionnant particulièrement "les buts de bicyclette" va marquer 140 buts en 211 matches. Avec l'équipe du Brésil il inscrit un but par match, soit 25 en 25 sélections.

Grâce à ces joueurs d'exception, auxquels il faut ajouter le capitaine de l'équipe du Brésil Carlos Bauer, Sao Paulo va se bâtir un solide palmarès. Mais, c'est la troisième période du club, celle des années 90 qui est la plus fructueuse par la grâce de deux hommes: l'entraîneur Tele Santana et l'élégant Raï.

Aujourd'hui
Sao Paulo, qui a ajouté une troisième Copa Libertadores à son palmarès en 2004 a toujours su, au fil des années, respecter la devise du club en démontrant que le football reste un jeu enthousiasmant quand il est pratiqué dans l'esprit.