Une trace dans l'histoire du sport roi
© Getty Images

Comme tous les ans, de nombreuses personnalités du monde du football nous ont quittés, qu'ils soient joueurs, entraineurs, dirigeants ou journalistes. FIFA.com a rendu hommage en son temps à tous ces disparus mais cette fin d'année est l'occasion de rappeler la mémoire des plus connus.

Les entraîneurs ont payé un lourd tribut cette année à l'image du serbe Miljan Miljanic, ancien sélectionneur de la Yougoslavie et du Real Madrid, qui avait également été président de la Fédération Yougoslave puis de la Serbie et Monténégro à partir de 1993 jusqu'en 2001. Il s'est éteint en janvier dernier à l'âge de 81 ans. L'ancien président de la Fédération Congolaise de Football de 1979 à 1987 puis de 1992 à 2006 et membre du Comité exécutif de la CAF (1992-2006), Sylvestre Mbongo est décédé en février à l'âge de 70 ans. Il était considéré sur le Continent Mère comme "un baobab du football congolais".

L'ancien sélectionneur des Etats-Unis (1983-85) et de la Grèce, Alketas Panagoulias nous a quittés à l'âge de 78 ans tout comme le Français Antoine Redin, l'ancien entraîneur de l'AS Nancy-Lorraine de 1970 à 1980 où il avait lancé la carrière d'un certain Michel Platini, l'actuel Président de l'UEFA.

L'une des figures du football égyptien, Mahmoud El Gohary, 74 ans, avait quant à lui qualifié les Pharaons pour la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990 mettant fin à 56 ans d'absence dans cette compétition alors que l'ancien sélectionneur du Sénégal Pape Diop avait notamment réussi à qualifier les Lions de la Teranga pour la Coupe d'Afrique des Nations 1986 en Egypte, après 18 ans d'absence. Ancien défenseur de West Ham pendant 16 saisons et 400 matches, et entraîneur de Manchester City, John Bond a disparu à l'âge de 79 ans.

Les joueurs n'ont pas été épargnés même ceux qui étaient encore en activité. Cela a été le cas du milieu de terrain de Livourne Piermario Morosini, 25 ans, qui s'est effondré à la demi-heure de jeu en plein match à Pescara et n'a pu être ranimé. Le Suédois Victor Brannstrom, 29 ans, venait tout juste de marquer pour Pitea contre Umedalen dans un match de deuxième division suédoise, lorsqu'il s'est effondré au sol. Tous deux ont succombé à un arrêt cardiaque. Enfin, le gardien colombien Miguel Calero, 50 sélections, est disparu à 41 ans victime d'un accident vasculaire cérébral mais il reste une des grandes figures du club mexicain de Pachuca avec qui il a remporté dix titres entre 2000 et 2011.

Parmi les anciens joueurs, il faut particulièrement noter les disparitions du mythique polonais Wlodimierz Smolarek, 54 ans, qui avait disputé deux Coupes du Monde de la FIFA, de l'Espagnol Marcos Alonso Imaz "Marquitos", 78 ans, un des joueurs légendaires du Real Madrid dans les années 1950 et 1960 qui faisait partie de l'inoubliable équipe qui a remporté la Coupe d'Europe des Clubs Champions cinq fois de suite. Il a été rejoint quelques mois plus tard par son équipier le défenseur Rafael Lesmes, 85 ans, et son ancien adversaire du Stade de Reims pendant deux finales, l'attaquant Armand Penverne. De son côté, l'Allemand Helmut Haller avait participé à trois Coupes du Monde de la FIFA, marquant le premier but de celle de 1966 contre l'Angleterre avant de remettre le ballon du match à Geoff Hurst pour son triplé. Félix Miéli Venerando, alias Félix, le gardien du Brésil champion du monde en 1970 au Mexique, est quant à lui décédé à l'âge de 74 ans des suites d'un emphysème pulmonaire.

Un autre grand champion, le puissant attaquant italien Giorgio Chinaglia, sacré en 1976 avec la Lazio était parti rejoindre Pelé au New York Cosmos, alors qu'il était au sommet de sa gloire, inscrivant 242 buts en 254 matchs. Il a disparu à l'âge de 65 ans.

Deux autres légendaires attaquants du football africain nous ont eux aussi quittés. Le Nigérian Rasheed Yekini meilleur buteur de l’histoire des Super Eagles (37 buts en 58 sélections) qui avait notamment permis au Nigeria de remporter la CAN 1994 et de dérocher dans la foulée la première qualification du pays pour une Coupe du Monde de la FIFA aux Etats-Unis. Le Sénégalais Jules Bocandé s’est éteint trois jours après lui des suites d’un accident cardio-vasculaire. Il avait porté le maillot des Lions de la Teranga à 73 reprises pour 20 buts entre 1979 et 1993, mais avait aussi pris les rênes de l’équipe entre 1994 et 1995, menant notamment le Sénégal en quart de finale de la CAN 1994.

Parmi les dirigeants, Gérard Enault, ancien directeur général de la Fédération Française de Football et membre de la Commission Marketing et Télévision de la FIFA de 1998 à 2005 puis de la Commission des Médias de 2008 à 2009 avait joué un rôle fondamental dans la promotion et le développement du football et de ses valeurs. De son côté, l'Anglais Jack Taylor décédé à l'âge de 82 ans après avoir dirigé plus d'un millier de rencontres restera à jamais l'arbitre de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1974.

Enfin, la France a perdu son plus fidèle supporter en la personne du journaliste Thierry Roland, disparu à 74 ans soit 14 ans après s'être exclamé au soir de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1998 ayant vu la victoire de la France sur le Brésil : "Après avoir vu cela, je peux mourir".