30 ans sans la Joie du Peuple
© Foto-net

"S'il existe un Dieu qui préside aux destinées du football, ce Dieu est particulièrement ironique et drôle, et Garrincha était l'un de ses envoyés chargés de se moquer de tous et de tout dans les stades. Mais comme c'est également un Dieu cruel, il a retiré à Garrincha son statut d'agent divin. Garrincha a donc été ce pauvre mortel qui a aidé tout un pays à sublimer ses peines. Mais quand ces peines sont revenues, il n'y avait plus d'autre Garrincha. Il en faudrait un autre pour de nouveau alimenter nos rêves…"

Le 20 janvier 1983 à Pau Grande, dans la ville même de l'État de Rio de Janeiro où il avait vu le jour 49 ans plus tôt, Manoel Francisco dos Santos, connu sur toute la planète football sous le nom de Mané Garrincha, a quitté ce monde.

Le paragraphe d'ouverture de ce texte est tiré d'une chronique parue dans le quotidien du matin Jornal do Brasil le lendemain de la mort de l'artiste. On le doit à la plume du poète brésilien Carlos Drummond de Andrade, qui a réussi à exprimer à la perfection ce que Garrincha représentait pour tous les amoureux du football au Brésil. Ce n'est pas pour rien que Garrincha était surnommé la Joie du Peuple

Trente ans jour pour jour après sa disparition, FIFA.com rend un hommage à un joueur qui, pour la plupart des experts, était encore plus que le prototype de l'ailier droit. Il a été l'inventeur du poste. Sa carrière a connu des sommets vertigineux, comme les sacres avec le Brésil dans les éditions 1958 et 1962 de la Coupe du Monde de la FIFA™, en Suède et au Chili respectivement. Lors de cette dernière occasion, il avait même été considéré comme le meilleur joueur du tournoi, et avait partagé le titre de meilleur buteur avec cinq autres joueurs.

Cependant, c'est le personnage qu'est devenu Garrincha qui a mérité, entre autres choses, un film et des hommages sans fin, comme cet adieu mémorable sous forme de dispersion de ses cendres dans le légendaire Maracanã.

FIFA.com vous invite donc à redécouvrir son profil de joueur légendaire sous la forme d'une vidéo retraçant sa carrière, pour ne pas oublier pourquoi sa vie a marqué celle de tant d'autres personnes.