Camp Nou, plus qu'un stade
© Getty Images

Historiquement, l'évolution et l'amélioration des enceintes sportives reflètent la réussite du club auquel elles appartiennent. La construction du stade du FC Barcelone en est un exemple frappant. L'ancien stade Les Corts, construit en 1922 et qui avait subi plusieurs rénovations, était devenu étroit à la fin des années 1940 pour accueillir un public de plus en plus nombreux à soutenir la formation azulgrana.

Les deux titres consécutifs de champion d'Espagne en 1948 et 1949 et l'arrivée de la star hongroise Ladislao Kubala ont à la fois entraîné une augmentation des socios et spectateurs amateurs de buts spectaculaires, et accéléré la procédure en vue de la construction d'une nouvelle enceinte plus en adéquation avec les besoins du club. Il faudra cependant attendre 1953 et l'arrivée à la présidence du Barça de Francesc Miró-Sans pour que le projet de construction d'un nouveau stade aboutisse.

Le 28 mars 1954, quelque 60 000 personnes assistent à la pose de la première pierre de ce qui allait devenir le Camp Nou ("nouveau terrain" en catalan). Conçu par les architectes Francesc Mitjans Miró et Josep Soteras Mauri avec la collaboration de Lorenzo García Barbón, l'ouvrage est terminé en trois ans, mais occasionne au club des dettes qu'il faudra beaucoup plus longtemps pour rembourser.

Le 24 septembre 1957, jour de Nuestra Señora de la Mercè, sainte patronne de Barcelone, la ville se pare de bleu et rouge pour l'inauguration officielle du stade majestueux, dont les travaux ne sont toutefois pas complètement achevés. Après un long cérémonial de défilés, bénédictions et autres discours, l'équipe azulgrana bat Varsovie sur le score de 4:2. Eulogio Martínez marque le premier but de l'histoire au Camp Nou.

Grands talents dans un stade grandiose
Kubala, Luis Suárez, Johan Cruyff, Diego Maradona, Bernd Schuster, Romario, Michael Laudrup, Ronald Koeman, Hristo Stoichkov, Ronaldo, Ronaldinho ou Samuel Eto'o sont quelques-uns des grands noms du football mondial dont le talent a été magnifié par le cadre grandiose du Camp Nou.

Le stade a été en outre le sanctuaire de deux équipes entrées dans l'histoire. La première est la Dream Team des années 1990, dirigée par le Néerlandais Cruyff et qui comptait dans ses rangs le très jeune Josep Guardiola. Cette équipe offre au club sa première Coupe d'Europe des Clubs Champions et éblouit le monde entier par son style de jeu.

Une décennie plus tard, le milieu de terrain de la mythique Dream Team reprend le flambeau de son mentor et place la barre de l'excellence footballistique encore plus haut avec une génération où brillent de leurs mille feux Xavi Hernández, Carles Puyol, Andrés Iniesta et Lionel Messi. Entre autres.

Si le buteur Kubala a beaucoup fait par son talent pour la construction du Camp Nou, la Pulga Argentine a trouvé dans cette enceinte l'endroit parfait pour illuminer le monde entier de son talent.

Dès le début, le nom du nouveau stade est tout simplement "Estadi del FC Barcelona", stade du FC Barcelone. Mais dès le début également, les gens l'appellent "Camp Nou". Le surnom étant beaucoup plus utilisé que l'appellation officielle, le club propose à ses abonnés de voter sur la question au cours de la saison 2000/01. Résultat, le nom officiel du stade devient "Camp Nou".

Du bon football et beaucoup plus
Depuis son inauguration, le Colisée azulgrana a subi plusieurs phases de rénovation. La première a eu lieu pour la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982™ et a vu la capacité de l'enceinte passer à 120 000 spectateurs. C'est d'ailleurs le Camp Nou qui accueille la cérémonie d'ouverture de la compétition cette année-là, ainsi que le match d'ouverture entre l'Argentine et la Belgique, une demi-finale et les rencontres du Groupe 1 du deuxième tour.

Dix ans plus tard, à l'occasion des Jeux Olympiques de Barcelone, le Camp Nou est le théâtre de la première - et à ce jour unique - médaille d'or espagnole dans un Tournoi Olympique de Football. En finale, l'Espagne bat la Pologne 3:2, grâce à un but victorieux de Kiko à la 90ème minute, dans une atmosphère confinant au délire.

En 1994, le stade entre dans une nouvelle phase de travaux pour respecter les nouvelles normes de l'UEFA, qui interdisent les places debout. Sa capacité est réduite à 99 354 places, ce qui ne l'empêche pas d'être toujours le plus grand d'Europe. En 1998/99, il se voit délivrer par la FIFA le statut de "stade cinq étoiles".

Si le spectacle proposé sur la pelouse du Camp Nou est souvent impressionnant, celui qui a lieu dans les gradins ne l'est pas moins, à l'exemple des magnifiques tifos orchestrés par les spectateurs dans les grandes occasions.

En plus des noms les plus prestigieux de la planète football, le stade a accueilli quelques-unes des plus grandes stars de la musique comme Bruce Springsteen, Michael Jackson, Josep Carreras, Julio Iglesias ou U2. En 1982, le pape Jean-Paul II a honoré le Camp Nou de sa présence lors de sa visite en Espagne.

La formule est célèbre : le Barça est plus qu'un club. Le Camp Nou, lui, peut se targuer d'être plus qu'un stade de football.