Située à 160km à l'est de la capitale Abou Dabi au pied des montagnes omanaises, la ville d'Al Ain (dont le nom signifie "oasis" en arabe) doit son nom aux sources et aux nombreux points d'eau qui l'entourent. Ces réserves souterraines supportent un sol fertile qui s'étend sur plus de cent kilomètres carrés. Ces particularités font d'Al Ain l'une des régions les plus verdoyantes des Émirats Arabes Unis.

Les oasis, les jardins et les rues bordées d'arbres lui ont valu d'être surnommée "le Jardin du Golfe". Al Ain s'appuie sur son système d'irrigation souterraines pour arroser les 71 parcs répartis sur l'ensemble de sa superficie, auxquels il faut ajouter les terres arables et les palmeraies en périphérie. Composé d'un réseau de puits interconnectés, celui-ci permet à la ville de rester verte toute l'année. 

La capitale régionale fournit des services essentiels à une bonne partie du pays, jusqu'à la frontière omanaise. Ces dernières années, l'industrie locale a connu un développement spectaculaire. Parallèlement, la présence de l'université des Émirats Arabes Unis, l'établissement le plus important du pays, fait d'Al Ain un centre culturel et intellectuel incontournable.  

La région regorge de sites d'une beauté exceptionnelle, à commencer par le mont Hafeet (1 240m) et ses nombreuses sources naturelles. L'industrie du tourisme est donc, elle aussi, en plein essor. Les rues paisibles et les environs enchanteurs d'Al Ain offrent aux visiteurs de passage une échappatoire bienvenue à un quotidien souvent stressant.

Football

Mais Al Ain ne se résume pas à ses atouts naturels. Cette charmante oasis donne également son nom à l'un des plus grands clubs de football des EAU. En 2003, Al Ain est devenu la première formation émiratie à remporter la Ligue des champions de l'AFC. Deux ans plus tard, le Leader était de retour en finale. Son bilan au niveau national est tout aussi impressionnant : 12 titres de champion (record des EAU), dont le dernier remonte à la saison 2014/15.

En dépit de sa taille relativement modeste, cette ville éprise de football possède trois stades : le stade Tahnoun Bin Mohamed, le stade international Sheikh Khalifa, qui a fait partie des sites de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, EAU 2003, et le stade Hazza Bin Zayed, le plus grand de la ville, qui sera l'une des deux enceintes retenues pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017, et dont l'architecture est inspirée du tronc du palmier, un symbole de la culture et de l'héritage des Emirats Arabes Unis.