La confrontation entre les représentants sud-américain et africain en demi-finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012 n’oppose pas seulement deux champions continentaux. Il s’agit également de l'entrée en lice de deux équipes aux effectifs très unis. Corinthians et Al Ahly vont maintenant mettre leur cohésion tactique à l’épreuve.

Le match
Al Ahly - Corinthians, stade Toyota, mercredi 12 décembre,19h30 (heure locale)

L'enjeu
Douze ans après, Corinthians est de retour à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA à la recherche de son deuxième sacre, ce qui pourrait lui permettre de boucler un cycle parfait de deux ans au cours desquels il a déjà conquis un championnat national et une Copa Libertadores. Dans l’épreuve latino-américaine, le Timão s’était montré hégémonique, n’enregistrant aucune défaite et encaissant seulement quatre buts. Il lui faudra rééditer cette performance face à ses homologues des autres continents.

Son premier obstacle sera Al Ahly, qui a battu Sanfrecce Hiroshima 2:1 en quart de finale sous les yeux très attentifs de la délégation corintiana. L’équipe égyptienne, qui en est à sa quatrième participation, a montré une belle maîtrise du ballon en attaque, mais s’est parfois laissé mettre en difficulté dans sa moitié de terrain.

Chicão et Mohmaed Aboutrika symbolisent la cohésion des deux effectifs. En effet, l'idole égyptienne évolue chez les Alaouites depuis 2004, tandis que le défenseur brésilien fait le bonheur des torcedores depuis 2008.

La stat
8 - Comme le nombre de matches déjà disputés par Al Ahly en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, ce qui constitue le record en la matière. L’équipe quittera le Japon avec 10 rencontres à son actif, puisque le succès lors de l’entrée en lice lui garantit de disputer deux nouvelles rencontres, quelle que soit l’issue de la demi-finale.

Entendu...
"Je ne pense pas que les résultats précédents aient quelque influence que ce soit sur ce match. Ce qui importe, c’est d’être performants le jour J en fournissant 90 minutes de qualité. L’expérience joue son rôle, tout comme la qualité des joueurs. Nous en avons conscience et nous connaissons nos forces, mais nous ne nous sentons pas favoris. Je crois en la capacité des athlètes à se préparer à fond pour ce match" - Tite, entraîneur de Corinthians

"Je n’ai pas eu de temps de bien étudier Corinthians, mais la prestation de mon équipe contre Sanfrecce a été très bonne. Nous allons jouer un match important et je suis sûr que tous les Égyptiens sont contents de notre premier résultat. Le peuple égyptien a fait beaucoup de sacrifices" - Hossam El Badry, entraîneur d’Al Ahly