Ligue des champions de l'UEFA, Supercoupe d'Europe et Coupe du Roi, avant le sacre mondial ? Le Real Madrid est sur une autre planète en 2014. Après leur promenade en demi-finale, les Madrilènes se mesurent aux Argentins de San Lorenzo en finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.

Le Grand Stade de Marrakech est déjà chauffé à blanc avant le coup d'envoi. Les supporters locaux ont choisi le camp de la Casa Blanca. Les champions d'Europe sont reconnaissants. Après cinq minutes, ils leur ont déjà offert des sensations, Cristiano Ronaldo en tête. Il faut cependant attendre les dix dernières minutes pour assister aux nouvelles vagues offensives. Sergio Ramos traduit finalement la domination au tableau d'affichage avec sa spéciale : une tête imparable (37', 1:0).

C’est avec le sentiment du devoir accompli que les Européens regagnent les vestiaires. Ils en reviennent tout aussi déterminés et encore plus efficaces. Gareth Bale dépose calmement une ouverture d'Isco dans le but d'un Sebastian Torrico trop court (51', 2:0). Maîtres du jeu, les Madrilènes multiplient les situations dangereuses, soit en s'infiltrant dans la surface, soit en tentant leur chance de loin. Karim Benzema, Bale et Ronaldo s'amusent et courent après un troisième but qui ne vient cependant pas. De son côté, San Lorenzo se contente de tentatives d'Enzo Kalinski et d'Emmanuel Mas pour exister devant Iker Casillas.

Si le Real voulait donner une bonne impression au public du Maroc et boucler l'année d'une main de maître, c'est réussi. Les Merengue décrochent leur 22ème victoire consécutive et égalent l'AC Milan au nombre de succès (4) en Coupe du Monde des Clubs, Coupes Intercontinentales comprises. Maroc 2014 a couronné la meilleure équipe de l'année.