Auckland City FC se frotte à Cruz Azul pour son douzième match en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Seul Al Ahly a fait aussi bien. Les Océaniens ont marqué le coup en se qualifiant pour la première fois de leur histoire pour le dernier carré. Ils ont l'occasion de faire encore mieux en décrochant une place sur le podium.

Et les Néo-Zélandais ne sont pas du genre à attendre gentiment que le train passe. Fabrizio Tavano se fait un plaisir de le démontrer d'entrée mais sa frappe est détournée. Cette occasion semble réveiller les Mexicains, qui commencent à s'installer dans la rencontre grâce à un football inspiré et une circulation de balle fluide. Marco Fabian se charge de faire chauffer les gants de Jacob Spoonley. Mais Ryan de Vries est plus concret. Sur son premier ballon dangereux, l'attaquant réalise un petit numéro dans la surface avant d'afficher son sang-froid (45'+2, 0:1).

Cruz Azul ne compte pas accepter la fatalité sans se battre. Joao Rojas le premier, même s'il doit s'y reprendre à deux fois pour tromper le dernier rempart néo-zéalandais (57', 1:1). Chacune à sa façon, les deux équipes se montrent alors davantage préoccupées par les cages adverses plutôt que par les leurs. Les gardiens sont aussi décidés à ne plus de se retourner dans leurs filets. La fin de l'histoire s'écrira aux tirs au but et la dernière ligne par un Petit Poucet néo-zélandais toujours aussi inspiré.

Auckland peut inscrire une troisième place en Coupe du Monde des Clubs à son palmarès.