Quelle que soit l'issue de la finale de la Ligue des champions de l'AFC, qui opposera l'Ulsan Hyundai à Al Ahli ce 10 novembre en République de Corée, le maître graveur chargé d'actualiser le trophée tracera un nom inédit.

Les deux équipes pénètreront dans l'Ulsan Munsu Football Stadium avec la ferme intention d'inaugurer leur palmarès continental mais aussi de composter leur billet pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012, qui se tiendra au Japon le mois prochain.

La République de Corée et l'Arabie Saoudite font toutes deux partie des nations les plus prolifiques des neuf ans d'histoire de la Ligue des champions de l'AFC. Les représentants coréens détiennent le record avec trois titres remportés. Jeonbuk Motors s'est adjugé l'édition 2006, Pohang Steelers a conquis le graal en 2009 et Seongnam Ilhwa Chunma les a imités l'année suivante.

De son côté, l'Arabie Saoudite est avec le Japon la deuxième nation la plus titrée de la compétition, grâce à la passe de deux réalisée par Al Ittihad en 2004 et 2005. Le club de Djeddah a d'ailleurs décroché sa première couronne aux dépens de Seongnam. Il y a trois ans, la République de Corée a été vengée par Pohang, vainqueur 2:1 d'Al Ittihad, dont c'était la troisième finale.

La rivalité entre les deux pays va bien entendu trouver son prolongement lors de cette finale 2012. Au-delà de ces considérations nationales, les deux clubs seront également guidés par l'envie de défendre la fierté de leur région. Cette finale sera en effet la septième à opposer l'Extrême-Orient au Moyen-Orient.

Parole à l'attaque
Jusqu'ici, les deux finalistes ont impressionné par leur efficacité offensive. La grosse cylindrée de K-League est l'équipe la plus prolifique de la compétition avec 24 buts marqués en 11 matches. Quant à Al Ahli, il pointe au troisième rang avec 19 unités, soit trois de moins qu'Al Ittihad. "Je m'attends à un match très offensif", annonce Kim Shinwook, attaquant et co-meilleur buteur d'Ulsan avec Rafinha (six réalisations chacun). "Avec une bonne exécution technique, on est sûrs de pouvoir marquer beaucoup de buts. Les joueurs d'Al Ahli sont dangereux pour leur vitesse et leur talent individuel."

Invaincu au cours de sa campagne continentale, Ulsan doit beaucoup à son tandem offensif ainsi qu'à un Lee Keunho en pleine forme. Shinwook a tourné à un but par match lors des trois dernières sorties, qui ont vu son équipe écarter Al Hilal et Bunyodkor. Quant à Rafinha, arrivé au début de la phase à élimination directe dans le cadre d'un prêt par le Gamba Osaka, il a frappé quatre fois en autant de matches.

Placé en soutien de Rafinha et de Shinwook dans un rôle de neuf et demi, Keunho est le troisième meilleur réalisateur de l'équipe avec trois unités. Il est surtout l'homme des grandes occasions. Auteur du but de la victoire lors du huitième de finale remporté 3:2 face à Kashiwa Reysol, l'international sud-coréen a signé son deuxième but lors du 4:0 infligé à Al Hilal en quart de finale retour. Il a ensuite fait trembler les filets lors des deux manches de la demi-finale remportée 5:1 face à Bunyodkor.

En face, Al Ahli possède une arme encore plus redoutable en la personne de Victor Simoes, buteur à sept reprises et décisif lors de la victoire face à Al Ittihad en demi-finale. Meilleur artilleur du championnat saoudien la saison dernière avec 21 buts, le Brésilien de 31 ans est en bonne position pour entrer dans l'histoire avec Al Ahli sur la scène asiatique. "Je suis très heureux d'avoir pu aider mon équipe avec mes buts jusqu'ici", explique-t-il. "Je me sens très bien et en confiance. J'ai hâte de disputer cette finale. J'étais légèrement blessé donc je n'ai pas pu donner ma pleine mesure, mais maintenant, je suis à 100 % de mes possibilités et je suis prêt pour ce grand rendez-vous."