Au coup de sifflet final, il avait les larmes aux yeux et ne cherchait pas à cacher sa déception. Cela dit, Leandro Romagnoli peut se consoler en étant certain d'avoir tout donné dans la finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2014, remportée 2:0 par le Real Madrid sur San Lorenzo.

Romagnoli, 33 ans, n'a pas débuté la finale. Entré à la 57ème minute, il a toutefois apporté un plus à son équipe. Le capitaine de l'équipe vice-championne du monde s'est confié au micro de FIFA.com.

Quelle est votre analyse de ce match ?
Nous savions que ce serait très difficile, mais nous ne sommes pas passés loin. Nous avons fait deux erreurs d'attention et contre une équipe et des joueurs de cette classe, l'inattention se paie très cher. Dans l'ensemble, nous avons fait un bon match, mais il aurait fallu avoir un peu plus de possession de balle et de maîtrise pour les inquiéter. En deuxième période, nous avons été un peu meilleurs, mais ça n'a pas suffi.

Le Real Madrid a-t-il un reculé après son deuxième but ?
Oui, j'ai eu cette impression. Ils ont commencé à jouer un peu plus en contre. Nous avons commencé à avoir plus d'espace et de possession. Nous avons eu quelques situations dangereuses aux abords de leur surface, mais elles n'ont rien donné.

Avez-vous réussi à réduire l'écart théorique entre les deux équipes ?
En première période, ça a été assez compliqué. Nous avons essayé de résister, mais sans vraiment réussir à déployer notre jeu. Ils ont eu quelques situations intéressantes, mais pas si dangereuses que ça. Simplement, ils ont su profiter de nos erreurs. Nous aurions dû être plus audacieux. Nous l'avons été en fin de match, mais il était trop tard.

Quelle est votre conclusion générale sur la participation historique de San Lorenzo à cette compétition ?
Ce fut un grand moment pour tous les joueurs et pour le club, mais nous sommes tristes de ne pas avoir réussi à gagner ce tournoi, car c'était l'objectif du groupe. Nous sommes extrêmement reconnaissants à tous les gens qui nous ont accompagnés, et qui nous soutiennent en permanence. Ils sont notre plus grande source de bonheur.

Quel est le point le plus positif que vous retenez de la participation de votre équipe à ce tournoi ?
Le dévouement du groupe. Nous avons essayé en permanence de donner le meilleur de nous-mêmes.