Le Groupe d’étude technique de la FIFA a désigné Cristiano Ronaldo meilleur joueur de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2016 à l’issue de la finale. L'attaquant du Real Madrid et du Portugal a reçu le Ballon d’or adidas et le Prix Alibaba YunOS Auto pour ses deux performances de haut vol au Japon, ponctuées de quatre buts. FIFA.com passe en revue les différentes distinctions du tournoi.

Ballon d’or adidas et Prix Alibaba YunOS Auto : Cristiano Ronaldo (Real Madrid) 
Vainqueur de la Coupe du Monde des Clubs 2016, Ronaldo en a également été désigné comme le meilleur joueur, grâce à ses quatre buts en deux matches pour le Real Madrid. Alors que son équipe accusait un but de retard sur Kashima Antlers en finale, l’attaquant portugais a réalisé un triplé pour lui offrir la victoire et remporter le tournoi pour la troisième fois après Japon 2008 avec Manchester United et Maroc 2014 avec les Merengue.

Ballon d’argent adidas : Luka Modric (Real Madrid)
Le milieu de terrain croate a joué un rôle essentiel dans le sacre du géant espagnol au Japon. Omniprésent au soutien de ses coéquipiers, c’est lui qui a donné la cadence de son équipe dans l’entrejeu. Modric a notamment été désigné homme du match Alibaba YunOS Auto pour sa performance en demi-finale face aux Mexicains de Club América.

Ballon de bronze adidas : Gaku Shibasaki (Kashima Antlers)
Auteur d’un doublé en finale, le milieu de terrain japonais a permis aux vaillants Kashima Antlers de faire un temps la course en tête face au Real Madrid et de pousser le vainqueur de la Ligue des champions de l'UEFA 2016 en prolongation. Le joueur de 24 ans aura été un rouage essentiel de l’équipe de Masatada Ishii, premier représentant asiatique de l’histoire à atteindre la finale de la Coupe du Monde des Clubs. 

Prix du fair-play de la FIFA : Kashima Antlers
Les Kashima Antlers ont fait le bonheur du public japonais en atteignant la finale après avoir successivement écarté Auckland City, Mamelodi Sundowns et l’Atlético Nacional. Cerise sur le gâteau, le champion de J-League a décroché le Prix du fair-play de la FIFA.