Le passage de flambeau entre pays organisateurs est devenu une tradition de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Disputée à guichets fermés au Stade international de Yokohama, la finale de l’édition 2016 marque la fin de la rotation japonaise. Le tournoi prend désormais la direction des Émirats Arabes Unis pour 2017 et 2018.

Avec 68 742 spectateurs, l’affluence officielle de la finale 2016 est l’une des plus élevées parmi toutes celles ayant été disputées au Japon.

"Appréciée et suivie dans le monde entier, la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA aura lieu aux Émirats Arabes Unis ces deux prochaines années", note le président de la Fédération japonaise de football (JFA), Kohzo Tashima. "Les Émirats Arabes Unis n’ont plus accueilli le tournoi depuis sept ans et je suis persuadé que les supporters émiratis attendent son retour avec impatience. Nous avons, nous aussi, hâte de voir cette compétition de club formidable se disputer dans un stade formidable et un pays formidable."

Le passage de flambeau entre Japon 2016 et Émirats Arabes Unis 2017 a eu lieu juste avant le coup d’envoi de la finale entre l’équipe surprise du tournoi, les Kashima Antlers, et le Real Madrid, géant européen.

Le président de la JFA Kohzo Tashima, le Secrétaire Général Adjoint Zvonimir Boban et le Directeur des compétitions de la FIFA Colin Smith ont accueilli sur le terrain des représentants émiratis du Comité organisateur local de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017, à quelques secondes d’une rencontre historique. Jamais en effet une équipe asiatique n’était encore parvenue à se hisser en finale.

Le président Tashima a remis au directeur d’Émirats Arabes Unis 2017, Aref Al Awani, un maillot symbolique, marquant ainsi officiellement le passage de relais d’un organisateur à l’autre. La Coupe du Monde des Clubs de la FIFA rassemble chaque année les clubs champions d’Afrique, d’Asie, de la CONCACAF, d’Europe, d’Océanie et d’Amérique du Sud, ainsi que le vainqueur du championnat du pays hôte.